Quel est le prix moyen de l’assurance prêt immobilier ?

Le prix de l’assurance emprunteur fait partie des différents éléments intégrés au coût total d’un prêt immobilier. Il représente par ailleurs une part non négligeable de la mensualité de crédit. De ce fait, les consommateurs ont besoin de tenir compte de ce facteur pour trouver une offre avantageuse. Il est aussi important de comprendre le mode de calcul de l’assurance pour réduire le coût du crédit immobilier. 

Qu’est-ce que l’assurance prêt immobilier ?

Le prix moyen de l’assurance prêt immobilier dépend de nombreux paramètres, comme le montant emprunté, la conjoncture économique, la banque, le client… Il peut donc varier en fonction du contexte et des parties concernées. La fluctuation des tarifs n’affecte pas pour autant la protection de l’organisme de crédit contre les défauts de remboursement. De même, l’emprunteur peut assurer correctement son crédit immobilier et faire des économies en changeant d’interlocuteur. 

Concrètement, l’assurance de prêt immobilier garantit le paiement du crédit, en cas de sinistre compromettant la capacité de remboursement du souscripteur. Elle peut, par exemple, couvrir le décès ou encore l’invalidité de l’assuré. Dans ce cas, la compagnie d’assurance se chargera de payer les mensualités restantes à la place du client. Selon l’assureur considéré, ce type de contrat peut être appelé :

  • Assurance prêt ou crédit immobilier ;
  • Assurance de crédit ou de prêt immobilier,
  • Assurance emprunteur (ou des emprunteurs) ;
  • Assurance décès invalidité emprunteur.

Il s’agit néanmoins de la même protection permettant de rembourser le capital dû à la banque, en cas de défaillance de l’emprunteur. Cependant, chaque assureur précise dans le contrat les conditions d’application et d’exclusion de la couverture. Il est donc impératif de vérifier ces différents points avant de choisir une formule spécifique. 

Qu’est-ce que l’assurance prêt immobilier ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont ses garanties ?

L’assurance de crédit immobilier sert essentiellement à protéger l’emprunteur en cas de décès, d’accident ou de maladie. Dans cette optique, les compagnies d’assurance ont prévu plusieurs niveaux de garantie. Le contrat de base couvre généralement le décès et la PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie). Avec ces deux garanties, le prêt est assuré contre les sinistres les plus redoutés dans le domaine. 

Outre ces garanties principales, il est aussi possible de souscrire des protections complémentaires. Les options adéquates dépendront surtout du profil et du projet de l’emprunteur, ainsi que des exigences de l’organisme de crédit. En fonction de la situation, les garanties complémentaires peuvent couvrir entre autres :

  • L’invalidité permanente partielle (IPP) ou totale (IPT) ;
  • L’incapacité temporaire partielle (ITP) ou totale (ITT) ;
  • La perte d’emploi…

La souscription de ces options implique toutefois une hausse du tarif par rapport au contrat de base. Cela dit, les banques ne réclament que les garanties principales (décès et PTIA) dans la plupart des cas. 

Quel est le prix moyen de l’assurance prêt immobilier ?

Il est assez difficile de déterminer le prix moyen de l’assurance prêt immobilier en raison des nombreux paramètres à considérer. En effet, le coût du contrat repose sur différents facteurs tels que :

  • Le type d’assurance (individuelle ou collective) ;
  • Le prêt immobilier (amortissable, in fine, relais, etc.) ;
  • Les garanties principales de l’assureur et les options souscrites ;
  • L’état de santé et le profil du souscripteur (âge, profession, lieu de vie, fumeur ou non, etc.) ;
  • La modalité de cotisation (constante ou variable) ;
  • La quotité de l’assuré (souvent, 50 % ou 100 %) ;
  • La franchise privilégiée pour la garantie incapacité…

En général, les contrats collectifs affichent un tarif unique, indépendamment de l’âge et du profil des souscripteurs. Ils peuvent donc être intéressants pour investir en France avec un groupe hétérogène attiré par la pierre. Les assurances individuelles permettent, en revanche, de bénéficier de tarifs personnalisés et avantageux. À titre indicatif, le prix moyen de l’assurance est estimé entre 25 et 35 % du coût du crédit. 

Quel est le prix moyen de l’assurance prêt immobilier ?
Source : shutterstock.com

Comment est calculé ce montant ?

Le prix moyen de l’assurance prêt immobilier se calcule en considérant les tarifs des acteurs du secteur pour les mêmes garanties. Afin d’obtenir une estimation plus précise, les emprunteurs peuvent actuellement recourir à des simulateurs en ligne. La prestation est aussi proposée par les banques et les courtiers de crédit. Dans tous les cas, l’idée est d’évaluer le coût de l’assurance selon son profil et ses projets. Le devis contiendra entre autres :

  • Les montants de la mensualité de crédit et de la prime d’assurance ;
  • Le TAEA (taux annuel effectif d’assurance), indiquant la part de l’assurance sur la valeur du prêt immobilier ;
  • Le coût global de la couverture sur toute la durée du prêt ;
  • Le coût de l’assurance sur 8 ans, conformément à la loi Lemoine ;
  • Le TAEG (taux annuel effectif global), comprenant les frais bancaires liés au crédit et à l’assurance du capital emprunté.

Grâce à la loi Lemoine, le souscripteur peut désormais changer d’assurance prêt immobilier à tout moment. Le texte vise surtout à stimuler la concurrence et à tirer les prix vers le bas. La résiliation permet effectivement de réduire le coût de l’assurance du crédit. Toutefois, la nouvelle offre devra proposer au moins le même niveau de garanties que l’ancien contrat. Il faudra aussi respecter les exigences de l’organisme de crédit concernant le niveau de couverture du capital emprunté.

Articles en lien

Les frais de garantie d’un prêt immobilier : guide pratique

Les frais de garantie d'un prêt immobilier représentent une...

Se lancer dans l’immobilier locatif : guide pour un premier investissement réussi

Vous avez un peu d’argent de côté et vous...

Mandat de gestion locative : tout comprendre en 3 minutes !

Mandat de gestion locative : un terme qui revient...

Le portage immobilier : principe et fonctionnement

Vous êtes propriétaire d’un immeuble et vous souhaitez rentabiliser...

Les villes où il fera bon investir en 2024

Comme toujours, le monde de l’immobilier connaît des phases...