AccueilBusinessDans quel type d'entreprise investir pour maximiser ses profits ?

L'actualité

Dans quel type d’entreprise investir pour maximiser ses profits ?

Les particuliers qui investissent dans une entreprise le font pour diverses raisons. Certains veulent bénéficier des avantages fiscaux y afférents. D’autres souhaitent soutenir l’économie locale et nationale. La possibilité de faire fructifier son épargne et de réaliser des plus-values est aussi un motif majeur. Il est essentiel de bien choisir le type d’entreprise à financer pour faire des gains et les maximiser.

Investir dans une PME

Il est important de savoir comment investir dans une entreprise. Déterminer dans quel type d’entreprise investir l’est tout autant. Les PME (petites et moyennes entreprises) trouvent parfaitement leur place dans un portefeuille d’investissements. Leur potentiel de rendement est plus important que celui des entreprises de grande taille. En cause, leur positionnement sur des marchés de niche et leur meilleure capacité d’adaptation au contexte économique.

Il faut toutefois savoir qu’investir dans une PME implique un risque de perte en capital assez élevé. En effet, si le secteur de ce type d’entreprise peut enregistrer une forte croissance, il est aussi susceptible de connaître un important recul. La diversification des placements par l’investissement dans plusieurs PME permet de réduire le risque. Celui-ci est également compensé par la fiscalité plus avantageuse induite par l’apport d’un soutien financier à ces entreprises.

Il est possible d’investir dans des PME via :

  • L’assurance-vie ;
  • Le PEA (plan d’épargne en actions) ;
  • Le crowdfunding ou financement participatif ;
  • Les FIP (fonds d’investissement de proximité) ou les FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation).

Selon l’option choisie, vous bénéficierez notamment d’une réduction d’impôt sur le revenu ou d’une exonération d’impôt sur les plus-values réalisées.

Investir dans une PME équivaut à faire un placement à long terme. Il faut plus de 5 ans minimum pour bénéficier des avantages fiscaux cités plus haut. D’ailleurs, c’est généralement au terme de cette période que les PME, en particulier celles qui sont en phase d’amorçage, atteignent la rentabilité.

Investir dans une PME
Par JOKE_PHATRAPONG / Shutterstock

Investir dans une start-up

Les start-up figurent aussi parmi les réponses à la question dans quel type d’entreprise investir. En effet, en plaçant votre argent dans une jeune pousse prometteuse, vous avez de grandes chances de réaliser une importante plus-value. Innovantes et agiles, les start-up sont en mesure de mieux affronter une crise que les entreprises traditionnelles. Par ailleurs, à l’inverse de ces dernières qui connaissent globalement une baisse de croissance, les jeunes pousses sont plus dynamiques.

En outre, investir dans une entreprise naissante ouvre également droit à une défiscalisation. Pour bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu s’élevant à 18 %, orientez-vous vers des FIP ou des FCPI. Avec ces placements, le montant de la baisse est toutefois plafonné à 2 160 euros pour une personne seule et à 4 320 euros pour un couple. Il est nécessaire de respecter certaines conditions pour accéder à l’avantage fiscal. Par exemple, vous devez conserver vos parts de fonds durant au moins les 5 années qui suivent leur souscription.

Il convient aussi de noter que ces placements impliquent un réel risque de perte en capital. En effet, il n’existe aucune garantie quant à la croissance des start-up dans lesquelles vous investirez. Évitez ainsi de placer des fonds dont la perte risque de vous mettre dans une situation délicate.

Investir dans une start-up
Par Khakimullin Aleksandr / Shutterstock

Investir dans une SARL

Lorsque vous vous demanderez dans quel type d’entreprise investir, incluez la SARL (société à responsabilité limitée) parmi les structures dans lesquelles vous effectuerez des versements. Pour investir dans ce type d’entreprise, vous pouvez notamment en devenir un associé. Pour ce faire, deux options s’offrent à vous :

  • Soit vous réalisez un apport (en numéraire ou en nature) lors de la création de la société ou dans le cadre d’une augmentation de capital ;
  • Soit vous acquérez partiellement ou en totalité les parts d’un associé.

En devenant associé d’une SARL, vous bénéficierez de deux principaux avantages. D’une part, cette forme juridique limite votre responsabilité à votre apport initial. De ce fait, le risque que vous courez concerne uniquement la perte du capital investi et de vos autres apports au cas où l’entreprise ferait face à des dettes. D’autre part, votre patrimoine personnel est dissocié de celui de la SARL. Ainsi, si cette dernière est défaillante, les créanciers n’auront pas la possibilité de saisir vos biens. Autrement dit, même si l’entreprise devient insolvable, vous serez protégé.

Image de couverture Par Costello77 / Shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here