Accueil Business Dropshipping et arnaques : pourquoi faut-il se méfier ?

L'actualité

Dropshipping et arnaques : pourquoi faut-il se méfier ?

Le dropshipping consiste à vendre des produits aux internautes, sans les avoir en stock. Le fournisseur sera ensuite sollicité pour expédier les articles commandés vers les acheteurs. La boutique e-commerce occupe ici la place d’intermédiaire entre le client final et le grossiste. Elle se rémunèrera donc en conséquence. Cependant, l’utilisateur peut parfois être victime de fraudes, comme dans tout autre secteur. 

Pourquoi le dropshipping est mal vu ?

Pourquoi le dropshipping est mal vu ?
Photo by Ayo Ogunseinde on Unsplash

Aujourd’hui, de nombreux journalistes associent systématiquement dropshipping et arnaque. Cet amalgame est également assez répandu sur les réseaux sociaux, les blogs, etc. Pourquoi ? Le phénomène s’explique, en partie, par le nombre d’escrocs survendant cette solution miracle pour gagner de l’argent facilement. Or, le soi-disant formateur est le seul à générer des milliers d’euros grâce aux inscriptions. 

Cela dit, la mauvaise presse du dropshipping vient surtout de la méconnaissance du business model. L’anglicisme provoque aussi une défiance envers la nouveauté. Pourtant, ce système est couramment utilisé dans le commerce traditionnel. Dans ce cas, les prestataires sont appelés revendeurs ou distributeurs. De plus, la technique est commune à toute forme de démarchage (porte à porte, ventes privées, MLM…). 

D’autre part, les consommateurs ont souvent une opinion défavorable vis-à-vis des intermédiaires. Ces derniers sont considérés comme des profiteurs, car les clients auraient pu acheter eux-mêmes l’article sur les marketplaces grossistes. Toutefois, ils n’ont pas forcément l’expérience et la disponibilité nécessaire pour trouver des produits sur ces sites marchands. 

En effet, les géants du e-commerce comme Amazon ou Alibaba gèrent des places de marché immenses. Le dropshipper fournit donc ses services pour faciliter l’accès à certaines parties de leur catalogue de produits. Cette mission démontre justement l’importance de créer une boutique visant des segments niches. 

Enfin, l’image de ce modèle économique a été ternie par les pratiques frauduleuses dans le secteur. Le travail dissimulé, par exemple, est trop fréquent dans la vente à distance. Il en est de même pour les fraudes fiscales, les exagérations des prix et les contrefaçons. De plus, de nombreux arnaqueurs réussissent à soutirer de l’argent aux internautes à travers un faux site web de vente en ligne

Savoir reconnaitre une arnaque en dropshipping

Savoir reconnaitre une arnaque en dropshipping
Photo by Erika Fletcher on Unsplash

Au-delà des préjugés, il est souvent difficile de distinguer dropshipping et arnaque en raison des nombreux amateurs dans le domaine. Ces derniers tendent à aggraver l’impact néfaste des véritables escroqueries sur l’image du secteur. Cette affluence vient, d’une part, de la multiplication des pseudo formateurs sur internet. D’autre part, divers outils facilitent désormais la création d’une boutique digitale. 

Les journalistes dénoncent souvent Shopify comme le premier responsable des arnaques dans la vente en ligne. En effet, cette solution e-commerce propose une formule clé-en-main pour lancer rapidement votre propre boutique virtuelle. Toutefois, les entrepreneurs motivés peuvent aussi recourir à d’autres outils CMS comme Joomla, Magento, Prestashop, Woocommerce, WordPress, etc.

Dans ce contexte, de nombreuses personnes décident de lancer une boutique en ligne pour toucher les revenus astronomiques vantés sur le Web. Les apprentis e-commerçants réussissent effectivement à créer un site de vente en quelques clics. Ils parviennent tout aussi facilement à trouver une place de marché. Au fil du temps, ces profils comprennent comment ce type de commerce fonctionne. 

Le dropshipping est avant tout un business-model pour vendre sur le Net. De ce fait, vous devez maîtriser les bases du commerce électronique et du webmarketing pour générer du cash. Les marges envisageables dépendent par ailleurs de vos talents en e-business. Ainsi, les plus déçus finissent parfois par fermer boutique sans livrer les produits. Ils contribuent aussi à remettre en cause la légalité du dropshipping

Dans la pratique, vous devez évaluer le sérieux du site marchand pour différencier dropshipping et arnaque. Les amateurs et les escrocs se détectent notamment à travers :

  • Des mentions légales incomplètes (coordonnées, SIRET, RCS…) ;
  • Des anomalies dans les CGV (conditions générales de vente) ;
  • De faux messages élogieux et trop nombreux ;
  • Des compteurs de stock ou de promotion fonctionnant en boucle ;
  • Des contrefaçons flagrantes.

Photo de couverture Anna Shvets provenant de Pexels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here