AccueilBusinessFaire le choix d'investir dans une PME

L'actualité

Faire le choix d’investir dans une PME

D’après l’INSEE, les PME (petites et moyennes entreprises) concentrent près de la moitié des emplois du privé. Ces structures tiennent par ailleurs une place de premier plan dans l’espace économique européen. Ainsi, l’État a créé des mesures incitatives pour encourager les particuliers à financer les entreprises françaises. Vous devez toutefois rester conscient des risques inhérents à ce type d’investissement.

Comment investir en direct dans une PME ?

Aujourd’hui, il existe une myriade de méthodes pour investir dans une PME. La prudence incite à choisir les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) et les FCPI (Fonds Communs de Placement pour l’Innovation). Cependant, ces financements indirects n’offrent aucun contrôle sur l’usage de votre argent. Les rendements sont par ailleurs proportionnels à la faiblesse des risques d’un fonds commun. 

Pour un investissement direct, vous pouvez notamment chercher un entrepreneur avec un concept prometteur ou opter pour le financement participatif. Cette seconde solution facilite nettement la mise en relation entre les investisseurs particuliers et les porteurs de projets. De plus, les plateformes de crowdfunding peuvent vous orienter, si vous ne savez pas dans quel type d’entreprise investir

Internet regorge actuellement d’une grande diversité de sites dédiés aux levées de fonds et aux entrepreneurs locaux. Vous pourrez y trouver les chefs d’entreprise les plus proches et les contacter directement. Cette démarche de proximité permettra de mesurer concrètement le potentiel ou le handicap des jeunes entreprises. 

Enfin, vous pouvez aussi rejoindre un réseau de business angels, si vous disposez d’une expérience entrepreneuriale. Vous devez toutefois éviter cette solution en cas de manque de disponibilité. En effet, votre implication est supposée dépasser la simple prise de participation au capital de la PME. Il faudra partager votre expertise et accompagner les jeunes pousses au quotidien. 

Comment investir en direct dans une PME ?
Photo de Anna Tarazevich provenant de Pexels

Qui peut investir dans une entreprise ?

De nombreux épargnants estiment à tort qu’investir dans une PME est réservé aux fonds et aux businessmen expérimentés. Pourtant, ce type de placement est ouvert aux investisseurs particuliers. Vous devez seulement adopter les bons réflexes pour limiter les risques de perte en capital. En effet, les entreprises non cotées sont plus exposées au manque de rentabilité et à la faillite. Il faudra donc rester prudent. 

Toutefois, certains critères sélectifs peuvent s’appliquer en fonction de la méthode choisie pour le financement direct. Les sites de crowfunding, par exemple, fixent des investissements minimums. Certaines plateformes impliquent également des frais d’inscription. Néanmoins, tous les internautes peuvent rejoindre ces communautés. Devenir business angel, en revanche, requiert de l’expérience et du temps libre. 

Vous avez aussi besoin d’un maximum d’informations sur les PME espérer un bon ROI (retour sur investissement). Avant d’investir dans une entreprise, vous devez connaître certains éléments essentiels comme :

  • Son activité principale ;
  • Son marché ;
  • Sa clientèle ;
  • Ses perspectives ;
  • Son business model ;
  • Son équipe…

En général, les projets porteurs ont déjà été présélectionnés sur les plateformes de financement participatif. Ces sites limitent déjà les risques pour les participants. Toutefois, les faillites restent des éventualités non négligeables dans le domaine de l’entrepreneuriat. Vous devez donc choisir judicieusement votre PME et sécuriser votre portefeuille d’investissement

Pourquoi investir dans une PME ?

Les particuliers décident généralement d’investir dans des PME pour étoffer leur épargne et soutenir les entreprises françaises. Les pouvoirs publics ont par ailleurs incité les contribuables à contribuer à la relance économique post-Covid à travers cette démarche. Ainsi, vous pouvez profiter de nombreux atouts de l’investissement PME et défiscalisation

La souscription au capital d’une entreprise permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18 %. Les sommes investies sont toutefois limitées à 50 000 euros pour un célibataire et à 100 000 euros pour un couple marié ou pacsé. L’abattement est aussi plafonné respectivement à 9 000 euros et 18 000 euros. De plus, votre placement doit être réalisé en numéraire et non en action

D’autre part, vous devez savoir exactement vos objectifs en tant qu’investisseur avant de vous lancer. Cette mise au point permettra de connaître le montant de votre placement, la durée de l’engagement, la rentabilité attendue, etc. Si vous avez une aversion pour le risque, vous ne devez pas investir directement dans des entreprises. Privilégiez les fonds communs de placement et les portefeuilles limitant les pertes. 

En revanche, l’approche directe est adaptée, si vous êtes conscients des risques et du manque de liquidité de l’investissement. Vos participations financières seront en effet bloquées sur le moyen ou le long terme. En crowdfunding, les échéances sont connues à l’avance. Vous devez toutefois aborder cette question avec les chefs d’entreprise approchés sans intermédiaire. 

Pourquoi investir dans une PME ?
Photo de Liza Summer provenant de Pexels

Combien investir en direct dans une PME ?

Les sites de crowdfunding affichent en moyenne des rendements entre 4 % et 10 %. Les rémunérations peuvent dépasser largement ces chiffres si vous avez contacté directement une PME à fort potentiel de développement. Par conséquent, il est très tentant d’allouer une somme conséquente à ce type d’investissement. Cependant, les risques de pertes sont aussi importants que les revenus potentiels. 

Les investisseurs chevronnés conseillent ainsi d’investir uniquement les capitaux que vous pouvez supporter de perdre. Par ailleurs, les montants investis sont immobilisés pour au moins cinq ans dans la plupart des cas. De ce fait, évitez d’y placer votre épargne d’urgence ou les liquidités pouvant être utiles à votre vie quotidienne. 

Par précaution, envisagez l’entreprise comme un investissement sur le très long terme. Il est également recommandé de diversifier votre portefeuille au maximum pour limiter votre niveau d’exposition. Vos placements seront moins risqués, si vous répartissez des dizaines ou des centaines d’euros sur plusieurs projets. 

En cas de défaillance, vous pourrez compenser les pertes avec les performances d’autres PME. Toutefois, cette stratégie fonctionne surtout sur les sites participatifs. Vous serez davantage exposé, si vous opérez sans intermédiaire ou en tant que business angel. De plus, les frais d’entrée sont plus élevés pour ces deux options.

Photo de couverture Andrea Piacquadio provenant de Pexels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here