Quelles sont les conditions de Leasing pour les auto-entrepreneurs ?

Plutôt que le crédit ou l’achat comptant, de plus en plus d’entrepreneurs se tournent vers le leasing pour acquérir un véhicule pour leur activité professionnelle ou se constituer leur flotte de véhicules.

Déjà bien connu des particuliers, le leasing, ou location avec option d’achat (LOA), est un mode de financement qui permet de disposer d’un véhicule neuf tout en profitant de nombreux avantages. Aujourd’hui, le leasing est également accessible aux auto -entrepreneurs.

Mais concrètement, en quoi consiste le leasing pour un auto-entrepreneur ? Quels sont les différents types de leasing disponibles et quels sont ses avantages ? Mais surtout, quelles sont les conditions leasing auto entrepreneur à remplir pour pouvoir en bénéficier ?

Les types de leasing automobile pour les auto-entrepreneurs

Vous voulez faire le leasing d’une voiture ? En tant qu’auto-entrepreneur, deux principaux types de leasing répondant à des besoins totalement différents s’offrent à vous :

1. La Location Longue Durée (LLD)

Appelé aussi leasing pur, ce type de contrat propose la location d’un véhicule neuf pour une durée déterminée, généralement comprise entre 2 et 5 ans. À la fin du contrat, le véhicule est restitué au loueur. La LLD est idéale pour les professionnels qui souhaitent renouveler régulièrement leur flotte automobile sans se soucier des démarches de revente et ne pas s’encombrer avec les inconvénients induits par l’achat d’un véhicule. Ce contrat inclut généralement plusieurs services tels que l’entretien, l’assistance et l’assurance auto.

2. La Location avec Option d’Achat (LOA)

Contrairement à la LLD, le leasing LOA offre la possibilité d’acquérir le véhicule à la fin du contrat en levant l’option d’achat. Ce choix est pertinent pour les auto-entrepreneurs qui envisagent de devenir propriétaires du véhicule à un coût potentiellement plus avantageux que l’achat direct.

Quels sont les avantages du leasing pour les auto-entrepreneurs ?

Pour les micro-entrepreneurs, le leasing automobile présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il permet de conserver une trésorerie importante. En effet, plutôt que d’investir une somme importante dans l’achat d’un véhicule, vous payez des mensualités régulières, ce qui facilite la gestion de votre budget. Et même pour l’option avec achat, le leasing ne nécessite pas d’apport personnel important, ce qui est une belle opportunité à considérer.

logo d'une voiture avec écrit "leasing"

Le leasing présente aussi l’avantage d’offrir une grande flexibilité. Par exemple, vous pouvez choisir parmi une variété de modèles et de marques de véhicules neufs, et même opter pour des mises à niveau régulières pour maintenir une image professionnelle.

En outre, des services très utiles sont inclus dans le contrat leasing, comme l’entretien, l’assistance et l’assurance et bien d’autres encore.

Enfin, ce type de financement s’accompagne aussi de quelques avantages fiscaux. Notamment, les loyers payés au titre du leasing sont considérés comme des charges déductibles des impôts.

Quelles sont les conditions pour faire un leasing ?

Ce qui vous intéresse ici, ce sont surtout les conditions de leasing auto-entrepreneur ! Vous devez remplir certaines conditions pour pouvoir bénéficier d’un leasing en tant qu’auto entrepreneur, telles que :

✅ Avoir une activité professionnelle déclarée en tant qu’auto-entrepreneur.

✅ Justifier d’un revenu minimum. Le montant varie en fonction de la société de leasing et du type de véhicule.

✅ Ne pas être fiché au FICO. Un contrôle de votre situation financière sera effectué.

✅ Avoir un apport personnel minimum. Le montant varie en fonction de la société de leasing et du type de véhicule.

✅ Présenter un bilan comptable positif. Si l’auto-entrepreneur a déjà une activité existante, le loueur pourra analyser son bilan comptable pour évaluer sa capacité de remboursement.

En plus de ces conditions générales, certains organismes de leasing imposent parfois des conditions spécifiques aux auto-entrepreneurs, telles qu’une ancienneté minimum d’activité, un chiffre d’affaires minimum et plus encore !

Articles en lien

Les instances représentatives du personnel (IRP) : voix des salariés dans l’entreprise

Au sein d'une entreprise, la communication et le dialogue...

Optimiser la gestion financière des TPE avec la facturation en ligne

La facturation en ligne pour les TPE révolutionne la manière...

Cadeau entreprise : comptabilité et dispositions légales

Offrir des cadeaux d'affaires relève d'un exercice délicat pour...

Avantages et inconvénients du paiement en plusieurs fois sans frais

Quel commerçant ne souhaiterait pas doper son chiffre d'affaires...

Comment exposer les bijoux dans une boutique ?

La présentation des bijoux occupe une place primordiale au...