AccueilEconomie et FinanceBanqueComment obtenir un prêt immobilier ?

L'actualité

Comment obtenir un prêt immobilier ?

- Advertisement -

Bon nombre de Français contractent un crédit pour l’achat d’un terrain ou d’un logement. Cela peut également concerner des travaux de construction ou de rénovation. Pour obtenir un prêt immobilier, vous devez remplir certaines conditions. Informez-vous également des modalités d’octroi de crédit. Voici l’essentiel à connaître pour contracter un prêt immobilier. 

Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt immobilier ?

Les critères d’éligibilité pour obtenir un prêt immobilier se sont durcis depuis ce début d’année 2022. En effet, les établissements de crédit sont devenus plus sélectifs. Ainsi, de nombreux dossiers risquent d’être refusés à l’avenir. Voici les critères à retenir pour contracter un prêt immobilier.

Un apport personnel de 10 % de la somme demandée

Parmi les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier, le montant de l’apport personnel est critiqué. Pour cause, les ménages à plus faibles revenus sont particulièrement désavantagés. En effet, la somme doit désormais représenter au moins 10 % du crédit.

À savoir qu’il n’existe pas de taux minimum d’apport légal pour contracter un projet immobilier. Toutefois, la plupart des banques refusent de payer la totalité des dépenses. Ce, pour réduire les risques de non-remboursement. Ainsi, elles ont déterminé un seuil d’apport minimum de la part de l’emprunteur.

L’apport personnel exigé par les établissements de crédit est aussi une manière de respecter le taux d’endettement de 35 % imposé. À noter qu’il était de 33 % auparavant. Ainsi, ils peuvent s’acquitter à 100 % du montant du bien. Les autres dépenses, elles, seront à la charge du demandeur. Il s’agit notamment des frais :

  • De courtage ;
  • De dossier ;
  • De garantie ;
  • De notaire.
Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt immobilier ?
Source Roman Samborskyi / Shutterstock

Être en CDI, le sésame

Pour obtenir un prêt immobilier, l’idéal est de travailler en CDI et d’avoir déjà dépassé la période d’essai. Pour les établissements bancaires, c’est une garantie non négligeable quant à la capacité de remboursement de l’emprunteur.

Des pièces justificatives seront alors à inclure dans le dossier, telles que :

  • L’attestation de l’employeur ;
  • Les dernières fiches de paie.

Toutefois, le salariat n’est pas l’unique alternative. En effet, les travailleurs indépendants peuvent également obtenir un crédit immobilier. Néanmoins, ils devront fournir des documents qui prouvent la stabilité de leurs revenus. Il s’agit entre autres des bilans comptables des exercices précédents.

Une situation financière stable

Une bonne situation financière ne se résume pas un travail stable. Les situations de découvert sont par exemple considérées par les banques. Des manquements peuvent alors être les causes d’un refus de prêt. En outre, les établissements financiers examinent la capacité d’endettement

Il est alors primordial de vérifier son éligibilité en amont. Pour ce faire, le plus simple est d’effectuer une simulation de crédit immobilier. Cela permet d’estimer le coût total du prêt. C’est aussi un moyen de comparer les taux pratiqués par les différents établissements bancaires.

Une situation financière stable
Source Prostock-studio / Shutterstock

Quel délai pour obtenir une réponse à sa demande de prêt immobilier ?

Pour obtenir un prêt immobilier, la durée d’attente est généralement d’un mois calendaire. La banque est tenue de suivre une procédure stricte avant de donner suite à la requête. Ce, qu’elle soit favorable ou non. Dans certains cas, le délai peut même aller au-delà de six semaines.

La vitesse de traitement des dossiers repose sur l’afflux des demandes. Investir dans un programme immobilier à Toulouse par exemple peut prendre un certain temps. Il est donc recommandé de prévoir une marge pour éviter les retards.

Une fois cette étape terminée, la banque avertit l’emprunteur. Si la réponse est positive, celui-ci se verra remettre :

  • Une proposition de prêt ;
  • Une FSI (fiche d’information standardisée) ;
  • Une fiche personnalisée
  • Une FISE (fiche d’information standardisée européenne).

Un délai obligatoire de 10 jours non compressibles est ensuite accordé au demandeur. Cette période doit servir de temps de réflexion à ce dernier. Il peut être mis à profit pour faire des comparaisons avec d’autres propositions. Cette technique permet d’ailleurs parfois de renégocier les termes du contrat.

À savoir que l’offre soumise dure 30 jours. Il faut donc notifier la réponse à l’établissement bancaire dans le délai imparti, à partir du 11ème jour. L’acceptation du prêt se fait par la signature du document reçu. Celui-ci doit être renvoyé selon les termes du contrat :

  • En main propre ;
  • Par voie postale, etc.

Par la suite, il est possible de demander le déblocage des fonds. Si la banque a exigé une garantie, il faudra payer les frais liés à ce moment-là. 

Image de couverture VectorMine/ Shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here