AccueilCrédit et AssuranceNe pas sous-estimer le cout d'une assurance prêt immobilier

L'actualité

Ne pas sous-estimer le cout d’une assurance prêt immobilier

- Advertisement -

Contracter un crédit pour acheter un bien immobilier représente un budget conséquent. En effet, en plus du crédit en lui-même, il faut penser à l’assurance emprunteur qui peut représenter jusqu’à 30 % du budget total. Il ne faut donc pas sous-estimer le coût de l’assurance. Quelles garanties offre-t-elle ? Comment calculer le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Comment fonctionne une assurance pour un prêt immobilier ?

Comment fonctionne une assurance pour un prêt immobilier ?
Photo by Philipp Berndt on Unsplash

Une assurance prêt immobilier (assurance emprunteur) n’est pas obligatoire au niveau de la loi. Toutefois, n’importe quel organisme prêteur exigera qu’un emprunteur soit couvert pour lui accorder un prêt immobilier. En effet, dans les grandes lignes, l’assurance prêt immobilier sert à vous couvrir si vous êtes un jour insolvable. 

Une insolvabilité peut arriver n’importe quand, même si vous estimez avoir des finances solides. Les aléas de la vie peuvent aller à votre encontre et il sera alors difficile de rembourser votre prêt immobilier. Il peut s’agir d’un accident domestique, d’un accident du travail, d’une maladie invalidante, d’une perte d’emploi, etc. L’assurance prêt immobilier comporte néanmoins des exclusions et certaines situations ne seront pas indemnisées. 

Il existe deux sortes d’assurances emprunteur :

  • l’assurance groupe proposée par la banque : cette dernière travaille en partenariat avec des compagnies d’assurances.
  • l’assurance individuelle proposée par des organismes externes : le prix est généralement plus intéressant, mais il convient cependant de trouver une couverture à garanties équivalentes si on compare à l’offre de la banque.

Quoi qu’il en soit, la banque est dans le devoir de vous transmettre une FSI (Fiche Standardisée d’Information). Sur ce document, vous pourrez prendre connaissance de plusieurs informations comme  :

  • le nombre de garanties exigées par la banque ;
  • le prix de l’offre proposée par l’assurance groupe ;
  • les garanties comprises dans la proposition de la banque ;
  • une mention vous précisant que vous pouvez vous tourner vers un assureur externe.

Comment calculer le coût d’une assurance prêt immobilier ?

Comment calculer le coût d'une assurance prêt immobilier ?
Photo by recha oktaviani on Unsplash

Pour connaître le prix d’une assurance prêt immobilier, vous pouvez soit réaliser une simulation en ligne, soit faire le calcul manuellement. Pour cela, il faut faire la différence entre les cotisations fixes et les cotisations dégressives :

  • Les primes fixes : les banques proposent automatiquement ce type de contrat. Vous payez chaque mois la même somme jusqu’au remboursement total de votre emprunt immobilier.
  • Les primes dégressives : c’est le type d’offre que proposent les assurances externes. Chaque mois, le calcul est réévalué, car le prix est fixé en fonction du montant restant dû et non pas en fonction du montant total du prêt. Les cotisations dégressives sont donc plus intéressantes, à part si vous souhaitez vendre rapidement votre bien immobilier, auquel cas vous perdez le bénéfice de ce mode de calcul.

Pour faire votre estimation de prix, vous devez faire le calcul du taux de l’assurance prêt immobilier. Le taux varie en fonction de votre situation (si elle présente des risques modérés ou élevés). En effet, les taux peuvent aller de 0.09 % à 2 %. Le calcul va dépendre des différents organismes, mais aussi de votre âge, de votre état de santé, de votre activité professionnelle et des loisirs que vous pratiquez régulièrement.

Bien entendu, vous pouvez tenter de négocier le taux assurance de votre prêt immobilier soit seul, soit accompagné d’un courtier en assurances. Une fois ce taux fixé, le calcul est simple si on se base sur une prime fixe. Il suffit de multiplier le taux de l’assurance par le montant total emprunté, puis de multiplier le résultat par le nombre d’années de remboursement. Pour avoir un tarif mensuel, divisez par le nombre de mois de remboursement. 

Par exemple, vous empruntez 310 000 € sur 30 ans et vous obtenez un taux de 0,53 % :

310 000 x 0,53 = 1643 €

1643 x 30 = 49 290 €

Au total, votre assurance emprunteur vous revient à 49 290 €, soit 136,92 € par mois. Pour faire des économies, vous avez tout à fait le droit de demander gratuitement une renégociation des taux auprès de votre assureur.

Source photo de couverture : Orathai Mayoeh /Shutterstock.com

Pourquoi souscrire à une assurance emprunteur ?

Une assurance emprunteur est une garantie qui va vous permettre de couvrir un emprunt, généralement immobilier. C’est d’ailleurs souvent une condition exigée par les organismes financiers pour vous accorder un crédit immobilier. C’est ce qui va leur garantir que les échéances seront payées dans le cas où un emprunteur ne pourrait pas rembourser l’intégralité du capital restant dû. Elle permet donc à l’organisme prêteur d’être protégé tout en protégeant votre entourage d’éventuels imprévus, afin que cela ne leur retombe pas dessus. L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire en soi, mais les banques n’accepteront pas de vous octroyer un crédit si vous n’en souscrivez pas une. Excepté, bien sûr, si vous avez un solide patrimoine à mettre en garantie.

L’assurance emprunteur pourra vous garantir la prise en charge d’une partie ou de l’intégralité des échéances d’un crédit immobilier ou conso dans différents cas. Si jamais vous tombez malade ou décédez, si vous perdez totalement votre autonomie ou dans le cas de certaines assurances, si vous avez perdu votre emploi ou si vous êtes en incapacité temporaire de travail. Si jamais vous êtes un co-emprunteur, votre part du capital restant dû ne sera remboursée qu’à la hauteur de votre quotité. Cela n’influera en rien les remboursements des autres co-emprunteurs. Si vous êtes en cas d’invalidité, la prise en charge de vos échéances dépendra de votre degré d’invalidité, de l’étendue de la garantie et de l’âge limite de prise en charge des mensualités de prêt. C’est pour cela qu’il vaut mieux comparer toutes les offres d’assurance emprunteur avant d’en souscrire une.

Assurance individuelle ou une assurance emprunteur ?

Vous pouvez vous demander quelle est la différence entre une assurance emprunteur et individuelle. La principale différence réside dans le mode de calcul du coût. Si vous optez pour le contrat de groupe de votre banque, le taux de l’assurance emprunteur sera défini par l’établissement, et il sera calculé en fonction du montant que vous empruntez. Ce contrat est standard et propose les mêmes garanties à tous les clients de la banque. Elle peut donc s’avérer très coûteuse pour une personne jeune et en bonne santé, car elle ne va pas prendre en compte son âge.

Si vous choisissez la délégation d’assurance emprunteur pour choisir une assurance individuelle chez un autre organisme, sachez qu’elle sera calculée en fonction du restant du capital dû, mais également en fonction de votre profil. Vous pourrez le mettre à jour chaque année en fonction d’un tableau d’amortissement. Si une banque insiste pour que vous souscriviez à son assurance, sachez qu’avec la loi Lagarde, elles n’ont plus le droit de conditionner leur offre de prêt immobilier à leur assurance emprunteur. Vous pourrez donc en choisir une la plus adaptée à votre profil, et ainsi en trouver une avec un prix bien plus avantageux. Comparer les différentes offres peut donc se révéler très économique pour vous.

Trouver la meilleure grâce à un comparateur

Si vous cherchez à trouver l’assurance emprunteur avec le meilleur taux d’intérêt, utiliser un comparateur comme lesfurets.com se révélera être une excellente solution. En effet, son prix va varier sur quatre critères essentiels : le risque médical que vous représentez en fonction de votre page et de vos antécédents médicaux, de votre hygiène de vie et votre état de santé, le risque professionnel en fonction de votre emploi et votre contrat, votre mode de vie et votre capital garanti. Autrement dit le montant que vous empruntez. Votre assurance prêt immobilier représentera entre 5 et 30 % du prix final de votre prêt immobilier. Et ces pourcentages pourront faire varier le montant total de votre emprunt de plusieurs milliers d’euros. Plus vous serez âgé, plus l’assurance risque de vous coûter cher, sauf si vous avez un bon patrimoine.

Il faut donc bien faire attention de choisir une assurance emprunteur adaptée à son profil pour trouver l’offre la plus avantageuse. En faisant appel à un comparateur, vous analyserez à la fois les garanties, leur étendue et leurs exclusions, les modalités d’application du contrat, le taux de couverture, les frais de dossier et le coût total de l’assurance à l’année et au mois. Tous ces critères doivent être pris en compte avant de souscrire à une offre, et c’est pour cela qu’utiliser un comparateur vous permettra de regrouper tous ces critères pour pouvoir les analyser plus facilement.