Où placer son argent hors immobilier ?

Investir judicieusement son argent demeure une tâche complexe pour de nombreux individus. Si l’immobilier s’impose souvent comme une solution évidente, il n’en constitue pas moins une solution parmi d’autres pour faire fructifier son patrimoine. Diverses alternatives s’offrent à ceux qui souhaitent explorer d’autres voies. Examinons de plus près ces options d’investissement, en dehors du secteur immobilier, qui méritent notre attention.

PEA et PEA-PME 

En matière d’investissement, le Plan d’Épargne en Actions (PEA) s’impose comme un choix de premier plan pour l’investisseur souhaitant élargir son horizon au-delà des frontières nationales. En mettant l’accent sur les actions d’entreprises européennes, mais en acceptant aussi la présence de titres issus d’autres parties du globe, le PEA invite à une exploration enrichissante des différents marchés boursiers. 

Sa fiscalité avantageuse, portant sur les plus-values et les dividendes, devient un atout indéniable au fil du temps. En effet, passé le seuil des huit années de détention, les retraits bénéficient d’une imposition plus clémente. Cet aspect fiscal transforme le PEA en une véritable machine à capitaliser, idéale pour ceux qui visent une croissance de leur patrimoine à moyen/long terme.

Quant au PEA-PME, bien qu’il porte le même nom que son aîné, il ne s’agit en rien d’une copie. Cette version du plan a choisi de mettre en lumière les petites et moyennes entreprises, ainsi que les entreprises de taille intermédiaire. Ces dernières, souvent sous-estimées par l’investisseur moyen, constituent pourtant le cœur de notre économie et offrent parfois des opportunités de rendement tout aussi intéressantes que les grandes entreprises cotées. Le PEA-PME se dote de sa propre enveloppe fiscale, conférant une double opportunité : celle de soutenir le développement des PME et ETI, et celle de bénéficier d’un cadre fiscal attractif. Ainsi, pour ceux qui visent une diversification accrue de leur portefeuille, le PEA-PME apparaît comme un complément idéal au PEA traditionnel, permettant d’élargir le spectre des opportunités d’investissement tout en respectant une stratégie cohérente.

Assurance-vie : flexibilité et diversité d’investissement

image d'une main avec hologramme protection avec un parapluie
L’assurance-vie, un placement toujours en vogue

L’assurance-vie se présente sous la forme d’un contrat d’épargne qui permet d’accéder à un large éventail d’actifs financiers. Ce produit peut abriter aussi bien des unités de compte, ces fonds qui reflètent les fluctuations des marchés financiers et engagent donc un risque de perte en capital, que des fonds en euros, qui assurent une sécurité du capital investi. Cette dualité constitue une des clés de son succès. En effet, selon son aversion au risque, l’épargnant a la liberté de choisir la répartition de son capital entre ces deux types de supports, offrant ainsi la possibilité de personnaliser son investissement.

Mais l’assurance-vie ne se contente pas d’offrir une diversité dans le choix des supports. Elle se distingue également par sa flexibilité en termes de gestion de l’épargne. Qu’il s’agisse d’un besoin de liquidité inattendu ou d’une volonté d’alléger son exposition aux marchés financiers, l’investisseur a la possibilité de réaliser des retraits ou des rachats partiels à tout moment. Cette souplesse est d’autant plus précieuse qu’elle ne remet pas nécessairement en cause les avantages fiscaux liés à la durée de détention du contrat.

Par ailleurs, l’assurance-vie est connue pour sa capacité à s’adapter à divers objectifs d’épargne, qu’il s’agisse de préparer sa retraite, de transmettre son patrimoine ou de financer un projet à moyen ou long terme. Sa flexibilité, sa diversité et sa fiscalité avantageuse en font un outil d’épargne à considérer pour tout investisseur en quête de solutions hors du marché immobilier.

Plan d’Épargne Retraite (PER)

Le PER s’inscrit dans une perspective à long terme. Ce dispositif, dédié à la constitution d’une épargne pour la retraite, propose une récupération des fonds sous forme de capital ou de rente viagère à l’échéance. Les versements effectués au sein d’un PER sont déductibles du revenu imposable, ce qui apporte une corde supplémentaire à l’arc de l’investisseur cherchant à optimiser sa fiscalité tout en se projetant dans l’avenir.

Dans tous les cas, nous conseillons de suivre les conseils d’un gestionnaire de patrimoine qualifié qui saura analyser et déterminer les meilleures stratégies d’investissement. 

Épargne entreprise 

un main dépose une pièce de monnaie dans un bocal en verre
Les placements au sein des entreprises évoluent et sont de plus en plus choisis

L’épargne entreprise, par le biais de l’intéressement, la participation, et le Plan d’Épargne Entreprise (PEE), se révèle également être un canal d’épargne fructueux. Les sommes investies dans ces dispositifs sont généralement exemptées d’impôt sur le revenu, sous réserve de les conserver pendant une certaine durée. Ces mécanismes permettent ainsi de bénéficier d’un rendement potentiellement plus élevé, tout en se constituant un capital pour ses projets futurs.

Comptes-titres ordinaires 

L’univers des placements va bien au-delà des dispositifs classiques. Les comptes-titres ordinaires, même s’ils ne bénéficient pas de l’aura fiscale de certains autres produits, offrent une liberté d’investissement quasiment sans limites. Que ce soient des OPCVM, des ETF, des actions en provenance de toutes zones géographiques et de tous secteurs d’activité, ou même certains produits dérivés, tout peut y trouver sa place. Ils permettent ainsi d’accéder à une diversification encore plus large de son patrimoine.

Cryptomonnaies et actifs numériques 

Bien que les monnaies virtuelles puissent apparaître comme un terrain d’investissement intimidant de par leur volatilité notable, il existe une panoplie de stratégies et d’outils permettant de limiter l’exposition au risque.

De l’achat direct de cryptomonnaies à l’investissement via des fonds spécifiquement dédiés, ces nouveaux véhicules de placement offrent de nombreuses possibilités. Ainsi, les investisseurs peuvent choisir d’acheter directement des cryptomonnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum sur des plateformes d’échange, conservant ainsi un contrôle total sur leurs actifs. 

En revanche, cette approche requiert une certaine connaissance technique et une compréhension des mécanismes de sécurité pour prévenir les risques de piratage.

pièces de cryptomonnaie
Les cryptos ont le vent en poupe !

Une alternative à l’achat direct réside dans les fonds d’investissement dédiés aux cryptomonnaies. Ces fonds, gérés par des professionnels, permettent d’investir indirectement dans les cryptomonnaies en achetant des parts du fonds. Cette option offre l’avantage d’une gestion professionnelle, limitant les risques liés à la sécurité et à la conservation des actifs numériques. Cependant, elle implique généralement des frais de gestion plus élevés.

L’investissement dans les cryptomonnaies et les actifs numériques n’est pas dénué de risques, on le redit, mais il peut représenter une source de diversification intéressante pour un portefeuille d’investissement, à condition de les utiliser avec prudence et discernement. Comme pour tout investissement, il est important de ne jamais investir plus que ce que l’on est prêt à perdre et de faire preuve d’une due diligence rigoureuse avant de s’engager. Dans cet univers en pleine expansion, les opportunités abondent, mais il convient de naviguer avec soin dans ces eaux encore peu réglementées.

En définitive, adopter une démarche équilibrée et variée dans l’allocation d’actifs offre un bouclier plus résilient face aux turbulences potentielles du marché. La clé réside donc dans la diversification, l’appréhension des risques inhérents à chaque classe d’actifs, et un investissement pensé et aligné avec son profil ainsi que ses objectifs patrimoniaux.

Articles en lien

9 astuces pour payer moins d’impôts en 2024

La plupart des contribuables ont le sentiment de payer...

Comment préparer sa retraite ?

La retraite, un chapitre inévitable de la vie, suscite...

Quels sont les facteurs qui influencent le prix de l’or ?

En 2024, l'incertitude économique mondiale s'intensifie. Les marchés boursiers...

La légalité des casinos en ligne en France

Alors que le numérique transforme radicalement notre manière de...