AccueilFinanceBanqueTaux pour un rachat de crédit : à quoi s'attendre ?

L'actualité

Taux pour un rachat de crédit : à quoi s’attendre ?

Comme sur un prêt personnel, le taux d’intérêt est crucial pour un rachat de crédit. Ce facteur permet en effet de faire baisser le montant des mensualités. Cependant, vous devez aussi tenir compte d’autres éléments comme la durée de remboursement et l’assurance emprunteur. Ces deux paramètres peuvent être décisifs pour trouver la meilleure offre sur cette opération de rachat. 

Comment savoir si le rachat de crédit est intéressant ?

Comment savoir si le rachat de crédit est intéressant ?
Par Pormezz / Shutterstock

Le taux de rachat crédit est le premier critère à considérer pour reconnaître une offre avantageuse. Il dépend généralement de la conjoncture. Dans un contexte baissier, cet indice suivra la tendance et sera plus rentable. Il devient, en revanche, moins intéressant lorsque les taux du marché sont à la hausse. En effet, l’objectif ici est de réduire la valeur des mensualités de remboursement. 

Au-delà du taux, le coût total du rachat dépendra également des frais de dossier et des pénalités de remboursement anticipé. Elles peuvent se chiffrer jusqu’à 3 % du montant restant dû. Vous devez relire votre contrat de prêt pour connaître ces divers aspects de l’emprunt. Ainsi, vous découvrirez les conditions de cette opération de regroupement. Analysez également les frais divers, les cotisations et autres surcoûts.

Pour avoir une idée des montants en question, calculez les intérêts payés durant les 6 derniers mois. Vous pouvez envisager un rachat de crédit, si cette somme est inférieure à 3 % du volume total à rembourser. Avec le temps, ce dernier diminuera et entrainera une baisse du taux de prêt. Dans la pratique, la meilleure solution consiste à utiliser un simulateur en ligne. 

La plupart de ces services sont proposés gratuitement. Vous éviterez ainsi de vous perdre dans des estimations approximatives et des calculs compliqués. Vous avez toutefois besoin de réduire les choix en étudiant les points basiques comme les taux, le coût de l’assurance, les frais de tenue de compte… 

Le taux pour un rachat de crédit est-il fixe ou variable ?

Le taux pour un rachat de crédit est-il fixe ou variable ?
Par Tiko Aramyan / Shutterstock

Le taux de rachat crédit peut être fixe ou variable en fonction de l’offre proposée par les créanciers. Vous pouvez aussi formuler des requêtes spécifiques auprès de l’organisme financier approché. Vous devez toutefois mesurer la portée de cette décision avant de choisir une formule spécifique. Avec le taux fixe, le montant de vos mensualités restera constant jusqu’à l’échéance du prêt. 

Le taux variable est, en revanche, réévalué chaque année en fonction de l’évolution du cours du marché monétaire. Le moment de la révision correspond généralement à la date anniversaire de la souscription du crédit. D’autre part, l’Euribor sert d’indice de référence au processus. Les prêteurs ajouteront ensuite 1 à 3 % à ce taux selon votre dossier. Une situation stable offre souvent une marge minimale. 

La majorité des emprunteurs redoutent les taux variables en raison du risque de hausse. Pourtant, ils peuvent également baisser dans des conditions propices. Cette option donne par ailleurs accès à des mensualités initiales plus faibles par rapport à un prêt à taux fixe. 

Certains contrats permettent de débuter avec un taux variable et de le rendre fixe en cas de contexte défavorable. Dans la même optique, les banques ont développé les taux variables capés. Concrètement, ils ne peuvent pas excéder un cap convenu lors de la souscription du prêt. 

Comment obtenir le meilleur taux de rachat de crédit ?

Par only_kim / Shutterstock

À la base, le taux de rachat crédit est la rémunération de l’organisme financier pour vous avoir prêté de l’argent. Il s’agit en effet d’une autre forme de prêt. Ainsi, vous faites un nouvel emprunt en demandant un rachat de crédit immobilier par une autre banque. Le contrat servira ensuite à préciser les termes de cette contrepartie. 

Sur ce marché, le TAEG (taux annuel effectif global) est le premier indicateur étudié pour comparer les différentes offres disponibles. Il permet d’apprécier l’écart de coûts entre les financements proposés par les banques. Toutefois, vous devez également surveiller de près le TAEA (taux annuel effectif de l’assurance). Ce facteur est moins connu, mais peut alourdir significativement le coût réel de votre crédit. 

Après la phase de comparaison, vous devez miser sur la concurrence et améliorer votre dossier. Pour ce faire :

  • Sollicitez un courtier ou un mandataire de crédit ;
  • Régularisez votre situation bancaire (aucun incident récent) ;
  • Justifiez un bon emploi (CDI, fonctionnaire titulaire, business stable, etc.) ;
  • Prévoyez un apport personnel ;
  • Réduisez la durée, dans les limites de votre capacité de remboursement.

Ces différentes techniques augmenteront vos chances de bénéficier des meilleurs taux du marché. Enfin, ne sous-estimez pas l’importance des services-conseils. Ils sont particulièrement utiles avec ces engagements sur la durée.

Image de couverture : Par Dean Drobot / Shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here