Accueil Assurance/Mutuelle Comment calculer le taux d'assurance d'un prêt immobilier ?

L'actualité

Comment calculer le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

L’assurance prêt immobilier permet d’être couvert en cas d’insolvabilité. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, tous les organismes prêteurs exigent que l’emprunteur ait souscrit à une telle assurance. Toutefois, l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30 % du budget total lors d’un emprunt pour un achat immobilier. Quels sont les taux appliqués pour les assurances prêt immobilier ? Comment calculer la surprime ?

Quel est le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Quel est le taux d'assurance d'un prêt immobilier ?
Photo by Margaret Polinder on Unsplash

Les taux d’assurance sont très variables. Le taux plus bas se situe à 0.09 % du montant total de l’emprunt, tandis que le taux le plus élevé avoisine les 2 %. Le TAEA (taux d’assurance emprunteur) est calculé en fonction de divers critères.

Avant de passer ces critères en revue, il faut définir la fonction de l’assurance prêt immobilier. L’ensemble des garanties proposées par votre banque ou un organisme externe servent à vous couvrir en cas d’imprévu financier. Par exemple, vous êtes victime d’un accident, vous tombez malade et vous subissez une perte conséquente de revenus. Il sera alors difficile de rembourser votre emprunt immobilier. Votre assurance couvre donc ces possibilités et peut vous indemniser.

Il est donc évident que les premiers critères à étudier vont être l’âge de l’emprunteur et son état de santé. Moins l’emprunteur court de risques, plus sont taux sera faible. Enfin, la pratique d’activités à risque (travail et loisirs) est pris en compte lors du calcul.

On constate des fortes différence de taux si on compare différents organismes. Cela s’explique par deux facteurs :

  • la baisse des taux des crédits immobiliers ;
  • la différence de prix entre les banques et les organismes d’assurance externe.

Comment calculer le taux d’une assurance emprunteur ?

Comment calculer le taux d'une assurance emprunteur ?
Photo by Sumudu Mohottige on Unsplash

Pour calculer le taux d’une assurance emprunteur, les organismes ont deux modes de fonctionnement. Le premier système est la prime fixe et le second la prime dégressive. La prime fixe est calculée sur le montant initial. Le taux reste le même durant la durée de remboursement du prêt immobilier. L’emprunteur peut néanmoins demander une renégociation des taux.

Pour connaître le cout assurance prêt immobilier avec la prime fixe, la meilleure solution reste la simulation. Autrement, il suffit de multiplier le montant total de l’emprunt par le taux applicable dans votre situation, puis de multiplier le résultat par le nombre d’années de remboursement. Par exemple, vous avez emprunté 280 000 € sur 25 ans et le taux de votre assurance au vu de votre âge est de 0,57 %.

280 000 x 0,57 % x 25 = 1596 x 25 = 39 900

Mensuellement, votre assurance prêt immobilier vous coûte donc 133 € (39 900/300 mois). 

La prime dégressive est calculée en fonction du montant qu’il reste à rembourser. Comme son nom l’indique, elle est dégressive et au fur et à mesure des paiements, votre assurance sera moins chère. Toutefois, si vous décidez de solder votre emprunt plus rapidement que prévu, vous perdez finalement une partie des bénéfices qu’offre ce mode de calcul. La plupart des assurances indépendantes proposent des offres basées sur des primes dégressives.

Comment calculer la surprime assurance prêt immobilier ?

Photo by Surface on Unsplash

Dans le domaine des assurances, une surprime est une cotisation supplémentaire à payer lorsque vos risques sont plus élevés. Une surprime peut varier entre 25 % et 300 % en plus du taux de base. Mettez toutes les chances de votre côté en cas de négociation de votre taux d’assurance. Les assureurs vont facturer des cotisations additionnelles si vous êtes âgés, mais aussi dans le cas où vous allez vous faire opérer, si vous êtes atteint d’une maladie longue durée, etc. Les compagnies d’assurance vous font passer un examen médical qui définira si vous êtes sujet à la surprime ou non, en fonction de votre pathologie. 

Avant d’accepter de payer une surprime, vous pouvez demander à votre assureur de se mette sous la protection AERAS. Il s’agit d’un dispositif mis en place par l’État pour faciliter l’accès aux crédits immobiliers pour les personnes qui ont des difficultés à s’assurer à cause de leur état de santé. Toutefois, ce dispositif ne permet par d’emprunter plus de 320 000 € et concerne les personnes qui auront moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt.

Photo de couverture by Volkan Olmez on Unsplash

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here