Comment optimiser l’investissement de 100 000 euros en 2024 ?

Les 3 points clés à retenir :

  • Diversifier son portefeuille entre différentes classes d’actifs (actions, obligations, immobilier, etc.) et zones géographiques pour réduire les risques. 
  • Définir son horizon d’investissement et son profil de risque pour choisir la bonne stratégie (DCA ou Lump-sum) et l’allocation d’actifs adéquate. 
  • Rester vigilant sur les frais inhérents à chaque placement, qui peuvent fortement éroder les rendements à long terme. 

1️⃣ Investir son capital dans l’immobilier

Placer son argent dans l’immobilier demeure l’un des investissements les plus prisés des Français. 

Cela permet de se constituer un patrimoine immobilier, de profiter d’une défiscalisation intéressante et d’engranger des revenus locatifs. 

Voici les principales options :

OptionAvantagesInconvénients
Achat d’un bien immobilier locatifRevenus locatifs réguliersPlus-value potentielle à la reventeEffet de levier grâce à l’empruntInvestissement immobiliséRisques de vacance locativeCharges récurrentes (travaux, taxes…)
Investissement dans des SCPIRevenus locatifs réguliersGestion déléguéeDiversification du risqueFrais de gestion élevésLiquidité moindreRendements variables

Simulez les rendements potentiels sur le long terme avec le site sapians.com

Qu’est-ce qu’une SCPI et pourquoi est-ce un choix judicieux pour placer son argent en 2024 ?

investir scpi paris

Une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) permet d’investir dans l’immobilier locatif de manière indirecte en devenant actionnaire. Elle offre de nombreux avantages : gestion déléguée, diversification du risque, rendements potentiellement élevés et fiscalité attractive. 

C’est une option particulièrement pertinente pour 2024 dans un contexte de hausse des taux d’intérêt où les SCPI bien sélectionnées devraient continuer à offrir des rendements supérieurs aux placements sans risque.

Calculateur d’investissement SCPI

Calculateur d’investissement SCPI

Entrez les informations suivantes :

Quelle est l’importance de l’épargne de sécurité avant d’investir en SCPI ?

Avant d’envisager tout investissement dans des SCPI, il est primordial de disposer d’une épargne de précaution suffisante pour faire face aux imprévus. 

En effet, les SCPI sont des placements peu liquides avec un risque de perte en capital en cas de revente anticipée. 

Comment choisir les SCPI dans lesquelles investir en 2024 ?

Pour sélectionner les meilleures SCPI en 2024, voici les principaux critères à prendre en compte :

  • La performance historique sur 5 à 10 ans
  • Le taux d’occupation financier élevé (> 90%)
  • Une capitalisation boursière importante (> 1 milliard d’euros)
  • Des frais de gestion raisonnables (< 12%)
  • Une stratégie d’investissement claire et pérenne
  • Une bonne diversification sectorielle et géographique

2️⃣ Investir son capital sur le marché boursier

Investir en bourse est l’un des meilleurs moyens de faire fructifier son capital à long terme. 

Toutefois, cela implique d’accepter une certaine volatilité et un risque de perte en capital à court terme. 

Les principales options d’investissement boursier sont :

  • Actions : achat direct de titres de sociétés cotées
  • ETF (trackers) : fonds indiciels reproduisant la performance d’un indice boursier
  • Fonds communs de placement : gestion déléguée à un gérant avec des frais plus élevés

L’investissement boursier présente à la fois des avantages et des risques à prendre en compte. 

D’une part, la bourse offre un potentiel de rendement élevé sur le long terme. En effet, les actions ont historiquement surperformé les autres classes d’actifs tels que les obligations ou les produits d’épargne traditionnels. 

De plus, les actions permettent de s’exposer à la croissance des entreprises et de bénéficier de leurs bénéfices. 

placement actions bourse

Néanmoins, le marché boursier est volatil et comporte des risques non négligeables. Les cours des actions peuvent connaître de fortes fluctuations à court terme, sous l’influence de nombreux facteurs économiques, politiques et géopolitiques. 

Un investisseur doit donc être prêt à accepter une certaine prise de risque et à composer avec les cycles haussiers et baissiers inhérents aux marchés financiers. 

Pour atténuer ces risques, la diversification du portefeuille est primordiale. Il convient d’investir dans différents secteurs d’activité, zones géographiques et classes d’actifs (actions, obligations, immobilier, etc.) afin de ne pas « mettre tous ses œufs dans le même panier ». 

Une répartition équilibrée du capital permettra de lisser la volatilité et de mieux encaisser les chocs.

Un investisseur de 100 000 euros pourrait par exemple constituer un portefeuille diversifié comme suit :

  • 50% en actions (via des ETF ou fonds indiciels mondiaux)
  • 30% en obligations d’État et d’entreprises de qualité
  • 10% en immobilier (SCPI ou OPCI)
  • 10% en actifs alternatifs (or, matières premières)

L’horizon d’investissement joue également un rôle déterminant. Plus celui-ci est long (10 ans minimum), plus la probabilité de générer des rendements positifs est élevée. 

À l’inverse, un placement boursier de court terme (moins de 5 ans) est davantage exposé aux risques de pertes en capital.

Notre recommandation : n’investissez pas plus de 30 à 50% de votre capital en bourse, le reste devant être diversifié sur d’autres supports.

3️⃣ Investir son capital sur une assurance-vie

assurance vie

L’assurance-vie est un excellent outil pour préparer sa retraite ou transmettre son patrimoine dans les meilleures conditions fiscales. 

Par ailleurs, l’assurance-vie constitue une option d’investissement intéressante pour placer son capital, notamment grâce à ses avantages fiscaux avantageux. En effet, les plus-values réalisées sur un contrat d’assurance-vie sont exonérées d’impôt sur le revenu après 8 ans de détention, et soumises à des prélèvements sociaux réduits (17,2%). 

Les intérêts et dividendes perçus sont également soumis à un prélèvement forfaitaire unique de 30%, dont 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu.

Elle offre également une grande souplesse avec différents supports d’investissement :

  • Fonds en euros : capital garanti mais rendement limité
  • Unités de compte : supports plus risqués (actions, obligations…) mais potentiel de rendement supérieur

Voici un comparatif des principaux contrats d’assurance-vie :

ContratFraisFonds €Unités de compte
Boursorama Vie0,60%1,10%Oui
Linxea Avenir0,70%1,30%Oui
Fortuneo Vie0,80%1,00%Oui

Lors du choix d’un contrat d’assurance-vie, il convient d’être attentif aux frais prélevés par l’assureur, qui peuvent varier considérablement d’un contrat à l’autre. Les frais d’entrée, de gestion annuels et de sortie anticipée sont autant d’éléments à prendre en compte pour optimiser la rentabilité de son placement.

Placer 100 000 euros sans risque : livrets bancaires, comptes à terme, fonds euros

Pour un investissement sans risque de perte en capital, les principales options sont les livrets bancaires réglementés (Livret A, LDDS…), les comptes à terme et les fonds en euros de l’assurance-vie. 

Bien que peu rémunérateurs, ces supports garantis permettent de sécuriser une partie de son capital.

4️⃣ Investir son capital sur un Plan Epargne Retraite (PER)

Un Plan Épargne Retraite (PER) constitue une enveloppe fiscale avantageuse pour préparer sa retraite. 

Son fonctionnement repose sur un mécanisme de déduction fiscale lors des versements et une fiscalité réduite lors des retraits. Lors de vos versements sur le PER, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 25% des sommes investies dans la limite d’un plafond annuel. 

En contrepartie, vos plus-values réalisées seront imposées lors des retraits, mais à un taux forfaitaire réduit de 30%. 

placement per personne âgée

Le PER offre une grande souplesse d’investissement. Vous pouvez choisir parmi une large gamme de supports financiers : actions, obligations, immobilier, etc. Cela vous permet de construire un portefeuille diversifié, adapté à votre profil d’investisseur. 

L’horizon de placement du PER est très long (plusieurs décennies), ce qui maximise les effets du rendement composé. Un investissement de 100 000€ aujourd’hui peut ainsi vous constituer un complément de revenu confortable à la retraite. Voici un exemple de simulation sur 30 ans avec un rendement annuel de 5% :

Versement initialRendement annuelDuréeCapitalisation finale
100 000€5%30 ans432 194€

Bien que flexible, le PER comporte certaines contraintes :

  • Vos versements sont définitivement bloqués jusqu’à la retraite
  • Des frais de gestion annuels sont prélevés par le gestionnaire
  • En cas de retrait anticipé, une fiscalité pénalisante s’applique

Le PER s’adresse donc à des investisseurs patients, capables d’immobiliser leur épargne sur le très long terme. Pour autant, il constitue un excellent véhicule pour valoriser un capital de 100 000€ en vue de la retraite.

5️⃣ Diversifier avec les placements alternatifs

Au-delà des placements traditionnels, il existe de nombreuses options alternatives pour diversifier son portefeuille et potentiellement dégager des rendements supérieurs, mais avec des risques accrus :

PlacementRisqueRendement potentiel
CryptomonnaiesTrès élevéSupérieur à 20%
Matières premièresÉlevé5 à 15%
VinMoyen5 à 10%
ForêtsFaible3 à 6%

Faut-il placer 100 000 euros en cryptomonnaie ? Notre avis

Bien que très spéculatifs, les placements en cryptomonnaies comme le Bitcoin peuvent être intéressants pour diversifier un portefeuille, mais en n’y investissant qu’une petite partie de son capital (5 à 10% maximum). 

Faut-il placer 100 000 euros dans les matières premières ? Notre avis

Investir dans les matières premières (or, pétrole, blé…) peut permettre de bien diversifier son portefeuille et de bénéficier d’une protection contre l’inflation. Pour autant, ces marchés sont volatils comme le montre l’évolution historique de leurs cours.

Notre recommandation : n’y consacrer qu’une petite partie de votre capital (5 à 15% maximum).

Les pièges à éviter lorsqu’on souhaite investir 100 000 euros

Investir une telle somme nécessite d’être particulièrement vigilant pour éviter les erreurs courantes qui pourraient vous faire perdre gros. 

Voici les principaux pièges à éviter :

  • Miser sur un seul placement au lieu de diversifier
  • Choisir des placements trop risqués ou mal compris
  • Se laisser influencer par la peur ou la cupidité
  • Négliger les frais d’entrée et de gestion
  • Manquer de vision à long terme
  • Céder à la tentation de la spéculation à court terme

Ne pas choisir sa stratégie : DCA vs Lump-sum

Lorsqu’on dispose d’un capital conséquent à investir, deux principales stratégies s’offrent à vous : le Dollar Cost Averaging (DCA) qui consiste à investir progressivement dans le temps, ou le Lump-sum, c’est-à-dire investir la totalité d’un coup. 

Chacune présente des avantages et des inconvénients que l’on peut résumer ainsi :

StratégieAvantagesInconvénients
Dollar Cost AveragingLisse l’effet de la volatilitéApproche prudente et progressiveRendements potentiellement inférieursCoûts de transactions plus élevés
Lump-sumMeilleurs rendements historiquesMoindres frais de transactionRisque de « mal tomber »Approche moins prudente

In fine, le choix dépendra de votre profil d’investisseur et de votre horizon de placement.

Articles en lien

Choisir les meilleurs placements pour bien préparer sa retraite

Les 3 points clés à retenir :  Commencez à épargner...

Immobilier de luxe : quelles stratégies d’investissement ?

Les 3 points clés à retenir  L'immobilier de luxe constitue...

Les DOM TOM : Potentiel fiscal et immobilier attractif pour les investisseurs

Dans le paysage des investissements, les Départements et Territoires...

Les ETF ESG : conjuguer éthique et performance financière

L'investissement socialement responsable connaît un essor fulgurant ces dernières...

Comment préparer sa retraite ?

La retraite, un chapitre inévitable de la vie, suscite...