Obtenir un crédit sans contrôle FICP : est-ce possible ?

Généralement, lorsque vous êtes inscrit sur le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) par la banque de France, vous n’avez plus le droit de faire d’emprunt. Cela signifie que vous êtes interdit de crédit bancaire. Toutefois, quelques établissements de crédit dérogent à cette règle. Il s’agit d’organismes prêteurs, des institutions de microfinance au même titre que les banques. Mais comment procèdent-ils pour vous octroyer des crédits et quels sont les critères d’obtention de prêt qu’ils imposent ?

Qu’est-ce qu’un crédit sans contrôle FICP ?

En règle générale, votre inscription sur le FICP de la BDF résulte d’un défaut de remboursement de vos dettes en cours. À ce stade, tout établissement prêteur comme les banques traditionnelles ne peut vous délivrer de crédit, après avoir vérifié votre solvabilité auprès de la BDF

Le crédit sans contrôle FICP fait référence à un prêt accordé sans vérification du fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Le FICP est un fichier tenu par la Banque de France qui recense les personnes ayant eu des difficultés de remboursement de prêts. Habituellement, les établissements de crédit consultent ce fichier avant d’octroyer un prêt pour évaluer le risque de non-remboursement.

Un crédit sans contrôle FICP, donc, est accordé sans cette vérification préalable, ce qui peut être utile pour les personnes fichées au FICP qui auraient autrement du mal à obtenir un prêt. Cependant, ces crédits peuvent comporter des risques tels que des taux d’intérêt plus élevés, des délais de remboursements courts ou autres conditions moins favorables, étant donné que le prêteur prend un risque plus important en accord avec un prêt sans consulter le FICP. 

Par ailleurs, il est important pour les emprunteurs de bien comprendre les termes et les risques associés à de tels crédits avant de s’engager.

Est-il possible d’obtenir un crédit sans contrôle FICP ?

Comme on vient de l’expliquer plus haut, il est quasiment impossible d’obtenir un crédit sans que la banque ne fasse un contrôle FICP. Alors, si vous voulez décrocher un prêt sans qu’un établissement de crédit ne consulte le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers tenus par la Banque de France (FICP), vous devez vous tourner vers des organismes prêteurs qui proposent des micro-crédits sociaux. Ces établissements peuvent faire une impasse sur votre solvabilité. Ils prennent le risque de délivrer des crédits, généralement des montants limités

Le crédit hypothécaire est aussi une solution d’obtention de prêt pour les personnes inscrites au FICP. Si vous êtes propriétaire de votre logement, vous pouvez demander un prêt auprès de ces établissements de micro-crédits sociaux. 

Quels sont les montants que l’on peut obtenir pour un crédit sans contrôle FICP ?

Quelques organismes de crédit pour personne fichée à la banque de France répondent alors à ce besoin de financement sous forme de mini prêts.

Il s’agit de micro-crédit social qui donne la possibilité d’emprunter des sommes allant de 100 € jusqu’à 12 000 € selon l’établissement de microfinance. En effet, les sommes disponibles sont limitées en fonction de votre capacité de remboursement. Il faut savoir que la durée de remboursement se réalise souvent sur une courte durée. Selon l’organisme prêteur, ce délai varie entre 3 et 84 mois et le traitement de la demande de prêt se concrétise sous un délai maximum de 24 heures. 

Et pour ce qui est du taux d’intérêt, l’établissement de microfinance prend en compte plusieurs facteurs qui le poussent à adapter un taux d’intérêt plus élevé que ceux appliqués par les banques traditionnelles. Plusieurs raisons l’expliquent mais, essentiellement, le coût qui porte sur les créances douteuses, c’est-à-dire le prix du risque, constitue le facteur déterminant du taux d’intérêt octroyé. 

Les différents types de crédit sans contrôle FICP

Les organismes de crédits spécialisés délivrent deux sortes d’emprunts en fonction du statut du demandeur de prêt. 

On distingue le microcrédit professionnel réservé aux entrepreneurs et le microcrédit social de même rang que le prêt personnel classique. Ce dernier vous permet de pallier le manque de finance pour démarrer vos projets : déménagement, achat équipements, réparation automobile, santé, etc.

Le microcrédit professionnel

Concrètement, le microcrédit professionnel implique d’attribuer des prêts de faible montant pour tout projet entrepreneurial. Il peut être à destination de nouveaux comme d’anciens entrepreneurs qui ont besoin de financement pour faire tourner leurs affaires et qui ne peuvent obtenir de prêts de la part des banques classiques.

Le microcrédit social

Le microcrédit social par contre, consiste à délivrer des prêts à des personnes exclues des crédits bancaires pour financer des projets personnels. Ce type de crédit a également pour objet d’assurer l’acquisition de biens de consommation ou d’accéder à un service, c’est-à-dire de vous sortir de votre précarité financière. 

Le grand avantage de ce type de crédit est qu’il est souvent assorti d’un taux d’intérêt faible, voire nul (0 %).

Comment souscrire à un prêt sans contrôle FICP ?

une femme compte des billets de banque

Pour obtenir des fonds personnels auprès d’une institution de microfinance, la personne fichée bancaire devra d’abord remplir un formulaire en ligne qui fera preuve de la demande de prêt. Ce processus en ligne est obligatoire et est établi pour faciliter l’octroi du microcrédit. 

L’organisme prêteur analyse ensuite votre dossier et en cas d’avis positif, vous recevez les fonds nécessaires sur votre compte bancaire dans un délai de 24 à 48 heures et tout cela, sans vérification ou contrôle de votre statut FICP.

Quels sont les conditions et les justificatifs nécessaires pour un crédit sans contrôle FICP ? 

Pour obtenir un crédit sans vérification FICP, vous devez respecter certains critères sous peine de voir votre dossier refusé. Tout le processus se déroule en ligne. La principale raison est que d’habitude, il n’existe pas de contrôle FICP pour les demandes de prêt à distance. 

Prenez donc bien attention à l’institution de microfinance à laquelle vous décidez de demander un crédit, car tous les établissements de crédit en ligne ne sont pas tous fiables. Après avoir trouvé la banque de votre choix, vous devez généralement renseigner ces documents :

  • Votre RIB ; 
  • Des justificatifs attestant votre domicile en France de moins de 3 mois ;
  • Un justificatif de revenus ou une copie des 3 derniers bulletins de salaire ;
  • Une copie de votre pièce d’identité en cours de validité

En outre, il existe des conditions sine qua non relatives à l’obtention de crédit pour les personnes fichées bancaires selon qu’il s’agit de prêt professionnel ou de prêt personnel. 

Pour obtenir un microcrédit social, l’emprunteur devra prouver un certain plafond de ressource et être capable de rembourser le crédit demandé. 

Par ailleurs, vous devez avoir un projet personnel ayant pour objectif votre insertion sociale. Pour ce qui est du microcrédit professionnel, l’entreprise doit être en création ou avoir existé moins de 5 ans et qu’elle n’a pu obtenir de crédit auprès des banques classiques, la demande ne doit généralement excéder 10 000 € et une autre personne doit se porter caution à hauteur de 50 % du microcrédit alloué.

Quels organismes autorisent des crédits sans contrôle FICP ? 

Pour bénéficier d’un microcrédit, il faut s’adresser à un réseau d’accompagnement social. L’accompagnant social évalue votre projet et votre capacité de remboursement. Et si vous disposez d’une situation financière acceptable, vous constituerez ensemble le dossier de microcrédit qui sera ensuite transmis à la banque partenaire. 

L’accompagnant social assure le suivi de l’emprunteur jusqu’au remboursement intégral du crédit. Pour des projets de création d’entreprise, vous pouvez vous tourner notamment vers Réseau Entreprendre, France Active ou Initiative France pour vous accompagner jusqu’à la fin du remboursement de votre crédit. 

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) et Creasol, banque de l’économie sociale et solidaire, octroient des financements à l’endroit des personnes porteuses de projets entrepreneuriaux. 

En outre, pour un microcrédit social, l’emprunteur peut demander de l’aide auprès du CCAS (centre communal d’action sociale), Croix-Rouge, Les Restos du Cœur, Emmaüs France ou le Secours Catholique. 

Par ailleurs, une fois que les associations ont fini d’examiner le dossier du demandeur de prêt, des établissements agréés pas les Fonds de Cohésion Sociale appelés banques agréées décident d’octroyer ou non le crédit demandé.

Dans ces conditions, il est alors possible d’obtenir un crédit sans contrôle FICP. Il vous revient de bien choisir l’organisme prêteur qui prend en compte tous vos besoins avec des conditions de remboursement les plus favorables possible.

Articles en lien

Guide complet pour comprendre et obtenir un devis de mutuelle santé

Souscrire à une mutuelle est essentiel pour compléter les...

Comment obtenir un crédit financier : étapes et conseils

Réaliser un projet d’envergure nécessite parfois de contracter un...

Assurance vie : comment bien se faire conseiller ?

L'assurance vie est l'un des placements préférés des Français....

Quel délai pour changer son assurance habitation ?

Une assurance habitation permet d’indemniser le locataire, le copropriétaire...

Le microcrédit, un outil de lutte contre l’exclusion financière

Dans un monde où l'accès aux services financiers est...