Les réseaux des courtiers et comment en profiter

Vous souhaitez contracter un prêt bancaire dans une optique de financement d’un projet spécifique ou opter pour le rachat de crédits ? Vous désirez profiter de conditions de financement plus avantageuses, d’un accompagnement qualitatif et personnalisé tout en gagnant du temps ? Alors, il peut être opportun de vous attribuer les services d’un courtier spécialisé. Ce professionnel se charge de vous mettre en relation avec ses banques partenaires. Il s’inscrit comme un IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) et son activité fait l’objet d’une inscription à l’Orias (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance). Nous faisons le point ici sur ses réseaux et sur comment en profiter pleinement.

Comment les courtiers se construisent-ils leurs réseaux ?

Un courtier s’appuie sur un réseau aussi élargi que solide. Pour s’en constituer un, il établit des relations solides avec de multiples acteurs du marché financier. Citons notamment les établissements bancaires, les institutions financières, les agences immobilières… Ces synergies lui permettent d’accéder à une gamme diversifiée de produits financiers. Il lui permet en plus d’offrir des solutions adaptées aux besoins spécifiques de ses mandants. Le même professionnel investit également du temps dans le réseautage professionnel. Il participe à des conférences, des séminaires, mais aussi des événements variés. Il profite de ces rencontres pour établir des contacts, échanger des idées et rester au fait des nouvelles tendances.

L’intermédiaire apporte aussi un soin particulier à l’amélioration de sa notoriété et sa réputation. En offrant des prestations qualitatives, transparentes et efficaces, il attire naturellement l’attention et renforce ainsi son réseau au fil du temps. Bien qu’étant en partenariat avec plusieurs acteurs, un courtier campe une position neutre. Il n’est influencé par aucun de ses partenaires et sert uniquement les intérêts des personnes qui le mandatent. Pour qu’il puisse exercer légalement son activité, il doit obtenir un agrément auprès de l’ORIAS. Un tel agrément garantit aussi bien son professionnalisme que sa fiabilité.

Pourquoi les banques aiment-elles collaborer avec les courtiers ?

Si vous souhaitez regrouper vos emprunts en cours, passer par un courtier en rachat de crédit vous permet de trouver rapidement la meilleure offre. Le même intermédiaire peut aussi vous être d’une grande aide si vous vous apprêtez à contracter un crédit bancaire. Dans tous les cas, vous faites le choix de la tranquillité d’esprit en mandatant un tel professionnel. La raison est qu’il bénéficie d’un statut privilégié avec les banques partenaires. Il saura vous faire profiter d’un avantage certain dans la négociation de l’offre de rachat ou du crédit ciblé.

Si les établissements bancaires aiment traiter avec les courtiers, c’est pour de multiples raisons. Ces intermédiaires contribuent à l’agrandissement de leur portefeuille clients. Ils leur permettent d’accéder à une clientèle plus diversifiée et plus large, qu’ils ont préalablement qualifiée et conseillée. Les courtiers les aident aussi à réduire leurs coûts de distribution via la délégation d’une partie des opérations commerciales et administratives. De plus, ils peuvent réaliser des ventes croisées, notamment en matière de produits d’épargne et d’assurances. Les banques en profitent pour augmenter leur chiffre d’affaires. Elles se permettent également d’améliorer leur image de marque en bénéficiant de la satisfaction et de la confiance des clients des courtiers. Cela dit, en passant par un courtier, vous optimisez vos chances de trouver l’offre la plus avantageuse.

Courtier et banques

Pourquoi est-il plus avantageux de passer par un courtier pour profiter de ses services ?

Un courtier est à même d’évaluer la situation de ses clients, tant professionnelle que financière. Il peut les rassurer sur la faisabilité de leur projet. L’intermédiaire tient compte de leur profil ainsi que la typologie de leur projet, puis détermine la solution la plus adaptée. Ensuite, il se charge de mobiliser le réseau qu’il a constitué au fil des années. Son but est de trouver les établissements qui présentent les offres les plus avantageuses et qui sont susceptibles de valider la demande de ses clients. D’ailleurs, ce professionnel ne va pas privilégier une banque plutôt qu’une autre du fait de son indépendance.

Le courtier accompagne les mandants dans la constitution de leur dossier et s’assure que ce dernier est exhaustif. Il peut les aider à l’optimiser si c’est nécessaire. Il présente par la suite ce dossier aux organismes partenaires ciblés. Lors de l’étape qui suit, l’intermédiaire met à profit son statut d’IOBSP et sa maîtrise de l’art de négociation. Il défend les intérêts de ses clients et fait ressortir les atouts de leur dossier. Son but est bien entendu de négocier au niveau un contrat plus intéressant, tant en termes de coût que de conditions.

Une fois que le courtier aura obtenu toutes les propositions venant des partenaires concernés, il aidera ses clients à comprendre chacune d’elles. Ensuite, il les aiguillera dans leur prise de décision. Tout au long de son intervention, le professionnel se met à la disposition des mandants pour répondre à toutes leurs questions. Il leur prodigue également des conseils avisés sur l’opération.

Par conséquent, un courtier vous fait bénéficier d’un accompagnement personnalisé, du début à la fin du projet. Il vous donne accès aux meilleures offres du marché du fait de son pouvoir de négociation et l’ampleur de son réseau. Son intervention rime avec gain de temps et d’énergie indéniable : elle vous évite de multiplier les démarches et les rendez-vous. Vous bénéficiez d’un interlocuteur unique qui s’occupe de tout. Vous économisez également de l’argent en profitant de taux plus bas, de frais de dossiers réduits, de conditions plus avantageuses… C’est aussi parce que vous évitez les erreurs et les mauvaises surprises.

Il faut cependant préciser qu’un courtier n’est pas un décisionnaire. Il ne pourra pas décrocher des contrats avantageux à tous les coups. Le professionnel reste un simple intermédiaire, conseiller et négociateur qui met toutes les chances du côté des clients.

Avantages courtier

Que faut-il savoir sur les tarifs des services d’un courtier ?

Un courtier est rémunéré de deux façons :

  • par des honoraires facturés aux clients : ils correspondent à une somme forfaitaire, à un pourcentage du montant du prêt ou du rachat de crédit,
  • par une commission versée par les banques : elle correspond à un pourcentage du montant du crédit ou du rachat de prêt (généralement comprise entre 0,5 % et 1,5 %).

Dès le départ, il doit informer ses mandants de sa rémunération et leur fournir un mandat de recherche de financement. Ce dernier précise les modalités de sa mission, les services proposés, les partenaires sollicités et les conditions de paiement.

Articles en lien

SCPI et assurance vie : définition et avantages

Le marché des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)...

Les différents modèles de crowdfunding : lequel choisir pour votre investissement ?

Le crowdfunding, également connu sous le nom de financement...

Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance vie après 70 ans

Voilà depuis de nombreuses années que vous versez des...

Devenir rentier en investissant, un objectif atteignable ?

L'idée de devenir rentier grâce à des investissements judicieux...

Les villes où il fera bon investir en 2024

Comme toujours, le monde de l’immobilier connaît des phases...