Tout comprendre à la reconnaissance de dette notariée

La reconnaissance de dette constitue un acte juridique permettant de constater par écrit l’existence d’une créance. Instrument de preuve, elle s’avère fréquemment utilisée, notamment lors d’un prêt d’argent entre particuliers. 

Néanmoins, mieux vaut procéder à cet acte chez un notaire. En effet, dressée par un officier public, la reconnaissance de dette acquiert une force probante renforcée. Elle se prémunit ainsi contre toute contestation. Par ailleurs, le notaire s’assure de la validité de l’acte. Il garantit le respect du formalisme requis et vérifie la licéité de la créance constatée. En outre, il aide à la rédaction du document. En pratique, la reconnaissance de dette notariée offre une sécurité juridique optimale aux parties. Elle les prémunit des contentieux relatifs à la preuve ou à la validité de la dette. 

Pour autant, certaines interrogations demeurent. Quels sont les avantages spécifiques de l’acte notarié ? Quel coût cela représente-t-il ? Comment procède concrètement le notaire ? Quelles limites l’acte rencontre-t-il ? Autant de questions auxquelles nous nous attacherons à répondre au cours de cet article.

Pourquoi faire une reconnaissance de dette chez le notaire ?

acte authentique notaire

La rédaction d’une reconnaissance de dette chez un notaire présente de multiples intérêts. 

Tout d’abord, l’acte établi par le notaire est, de par le fait que ce dernier soit un officier public assermenté, un acte authentique. En cela, le notaire authentifie l’acte qu’il dresse. La reconnaissance de dettes acquiert ainsi une valeur juridique supérieure à un simple écrit sous seing privé. En cas de contestation devant un tribunal, l’acte notarié fait foi et s’impose comme preuve incontestable de l’existence de la dette, à moins d’une procédure en inscription de faux ou en nullité. 

De plus, le notaire garantit la licéité de l’acte. Il s’assure de la validité juridique de la créance constatée. Le notaire vérifie notamment l’absence de vice du consentement comme l’erreur, le dol ou la violence. Il garantit également le respect de l’ordre public et des dispositions impératives du code civil.

Par ailleurs, le notaire aide à la rédaction de l’acte. Il s’assure du respect des mentions obligatoires et du formalisme requis. Le notaire rédige l’acte en des termes clairs et précis, évitant toute ambiguïté sur le contenu de l’obligation.

Ainsi, le recours au notaire apporte une sécurité juridique optimale aux parties. La reconnaissance de dette notariée prémunit contre les contestations relatives à la preuve ou à la validité de la dette. Elle constitue le meilleur rempart contre les défauts de consentement et les vices de forme.

Combien coûte un acte de reconnaissance de dette chez le notaire ?

Recourir aux services d’un notaire pour rédiger une reconnaissance de dette entraîne des frais spécifiques. Outre un tarif fixe lié aux formalités administratives, les honoraires de l’officier public varient selon un barème dégressif.

En premier lieu, tout acte notarié implique le paiement de **droits d’enregistrement** d’un montant forfaitaire. Ces droits correspondent aux frais de publication et de conservation de l’acte par l’administration fiscale. Ils s’élèvent généralement à 125 euros. 

S’y ajoutent les émoluments du notaire pour la rédaction de l’acte. Ils dépendent du montant de la dette constatée, selon un barème défini réglementairement. Plus la somme est élevée, plus le taux appliqué est faible. 

Tableau récapitulatif des barèmes notariaux : 

Montant de la créanceTaux d’émoluments
Inférieur à 6 500 €1,29%
De 6 500 à 17 000 €0,532%
De 17 000 à 60 000 €0,355%
Supérieur à 60 000 €0,266%

Voici un exemple de calcul pour une reconnaissance de dette de 10 000 euros :

  • Droits d’enregistrement (frais fixes) : 125 euros
  • Emoluments du notaire (barème entre 6 500 et 17 000 euros) :
    • Montant de la dette : 10 000 euros
    • Taux d’émoluments : 0,532% 
    • Calcul : 10 000 x 0,532% = 53,2 euros

Coût total de l’acte : 125 + 53,2 = 178,2 euros 

Comment faire une reconnaissance de dette chez un notaire ?

prêt argent entre ami chez notaire

La procédure pour établir une reconnaissance de dette chez un notaire est relativement simple. 

Tout d’abord, il convient de prendre rendez-vous avec le notaire. Lors du rendez-vous, vous devrez lui exposer la situation : l’identité du créancier et du débiteur, le montant et l’origine de la dette, les modalités de remboursement souhaitées. 

Le notaire vous posera également diverses questions pour s’assurer de la licéité de la créance et du consentement éclairé des parties. Il vérifiera notamment votre capacité juridique et l’absence de vice du consentement.

Une fois ces vérifications effectuées, le notaire rédigera l’acte en votre présence et en expliquera le contenu détaillé. La reconnaissance de dette devra comporter certaines mentions obligatoires : identité des parties, montant de la dette en chiffres et en lettres, date d’exigibilité, modalités de remboursement, date et signature.

Il vous faudra alors signer l’acte devant le notaire qui y apposera son sceau. Cette signature conférera à l’acte son authenticité et sa force probante renforcée.

Quel montant maximum peut-on inscrire sur une reconnaissance de dette ?

Il n’existe pas de montant maximum légal pour une reconnaissance de dette notariée. Le débiteur peut ainsi reconnaître devoir n’importe quelle somme, aussi élevée soit-elle.

Cependant, en pratique, l’acte notarié n’est pas toujours adapté en cas de dette d’un montant trop important. 

Tout d’abord, plus la somme est élevée, plus les droits d’enregistrement sont importants. Or ces frais fixes peuvent rapidement grever le coût de l’acte. 

Ensuite, au-delà d’un certain montant, il peut être préférable d’utiliser une hypothèque pour garantir le remboursement. L’hypothèque permet de lier un bien immobilier du débiteur à l’exécution de son obligation.

Enfin, pour des dettes conséquentes entre professionnels, le recours à un acte sous seing privé contresigné par avocats constitue une alternative sérieuse à l’acte notarié.

.

Articles en lien

Les garanties offertes par une assurance décennale pour électricien

Dans le secteur de la construction, chaque détail compte,...

Prêt voiture : le guide pour financer sa voiture sans stress

Dans la vie quotidienne, posséder une voiture s'avère souvent...

Assurance et prêt avec un risque aggravé de santé : défis et solutions

S'assurer et emprunter lorsque l'on a un risque aggravé...

6 conseils utiles pour économiser sur son assurance obsèques

Souscrire une assurance obsèques est toujours une décision judicieuse...