AccueilImmobilierInvestir en France : comment choisir son investissement ?

L'actualité

Investir en France : comment choisir son investissement ?

- Advertisement -

Le choix de l’investissement est crucial pour faire fructifier des fonds. Cette décision dicte entre autres le montant moyen, le potentiel et l’horizon du placement. Dans des conditions optimales, vous pourrez obtenir plus d’une dizaine de milliers d’euros par mois en contrepartie du capital investi. Vous devez toutefois rester cohérent avec votre stratégie d’épargne en choisissant le support et l’environnement du placement. 

Pour investir en France : faut-il privilégier le neuf ou l’ancien ?

En général, l’immobilier est considéré comme une valeur sûre par les épargnants souhaitant investir en France. La pierre est effectivement sécurisante en raison de son caractère tangible et durable. Mais où investir son argent ? L’emplacement est d’ailleurs décisif dans le secteur. Il faudra également choisir entre le neuf et l’ancien pour trouver la formule correspondant à sa stratégie de placement. 

Le neuf est souvent avantageux pour un investissement à moyen ou à long terme sur le marché locatif. De plus, il donne accès à divers dispositifs de défiscalisation. La loi Censi-Bouvard permet, par exemple, de réduire l’impôt sur le revenu de 11 % en vous engageant à louer 9 ans minimum. Vous pourrez aussi récupérer la TVA sur le montant de l’investissement. Cependant, cette mesure s’applique uniquement aux résidences meublées avec services (pour personnes âgées, étudiants ou patients). 

La loi Pinel permet, en revanche, de profiter d’un abattement sur les logements non meublés. Le taux sera différent si vous vous engagez à louer sur 6 ans (12 %), 9 ans (18 %) ou 12 ans (21 %). Vous devrez par ailleurs remplir les conditions d’éligibilité comme le zonage ou le plafonnement des loyers et des ressources des locataires. De son côté, l’ancien possède ses propres dispositifs fiscaux (PTZ, Malraux, Pinel ancien, etc.). La différence se trouve finalement au niveau du prix au mètre carré. 

Pour investir en France : faut-il privilégier le neuf ou l’ancien ?
Source : shutterstock.com

Dans quelles villes françaises faut-il investir ?

Vous devez définir clairement votre objectif et votre capital initial pour bien investir en France. Un montant conséquent permet généralement d’obtenir des revenus plus importants, à rendement égal. Toutefois, il convient de prêter attention au cours du marché pour faire de bonnes affaires. L’emplacement reste également un critère non négligeable dans le neuf comme dans l’ancien. 

Concrètement, une agglomération affiche souvent un prix au mètre carré plus élevé par rapport aux autres villes. Vous devrez, par exemple, investir près de 3 050 euros dans l’ancien, contre 4 440 euros dans le neuf à Lyon. En revanche, les placements immobiliers sont envisageables à partir de 3 160 euros (ancien) et 3 830 euros à Lille. Néanmoins, une grande ville propose en général de meilleurs rendements. 

D’autre part, vous devez tenir compte de la stabilité ou les atouts du marché sur le long terme dans la région ciblée. Les zones en plein développement sont notamment des investissements relativement sûrs à condition de bien choisir vos interlocuteurs. Vous pourrez ainsi acheter à des prix abordables et bénéficier d’un marché porteur. Enfin, il est essentiel de privilégier une ville proche de votre lieu de résidence en cas de travaux (VEFA, rénovations, constructions…). 

Maison ou appartement : qu’est-ce qui est le plus rentable ?

La maison est le type de logement préféré des familles et de la grande majorité de la population. De plus, la demande est habituellement plus importante par rapport à l’offre. La maison semble donc être la meilleure option pour investir en France. Cependant, vous devez prévoir un capital conséquent pour l’achat et l’entretien de ce bien immobilier. Il faudra aussi tenir compte de la sécurité des futurs locataires. Vous devrez alors couvrir les travaux relatifs à cette problématique. 

Avec un appartement, de nombreuses charges sont réparties entre les propriétaires. Les offres sont en effet groupées. De ce fait, vous partagez les investissements en matière de sécurité, d’accessibilité, d’installations… La copropriété implique toutefois divers frais inexistants sur une maison individuelle. En outre, l’attractivité du bien risque d’être affectée par le manque d’intimité et les risques liés à cet environnement. Vous bénéficiez néanmoins d’un prix plus intéressant par rapport à une maison. 

Maison ou appartement : qu’est-ce qui est le plus rentable ?
Source : shutterstock.com

Dans la pratique, chaque épargnant saura reconnaître la meilleure solution pour faire fructifier et optimiser son patrimoine. Il existe également divers sites informant sur les préférences des locataires potentiels dans une zone donnée. D’ailleurs, il s’agit du premier critère à considérer sur un investissement locatif. Vous bénéficierez ensuite d’une rentabilité optimale sur une maison de campagne, un studio près des campus, un appartement en ville…