Les fonds communs de placement démystifiés : devenez un investisseur averti

Investir intelligemment dans le monde complexe des marchés financiers peut être un défi de taille pour de nombreux investisseurs, surtout pour les novices ou ceux qui disposent d’un faible capital. Les dilemmes auxquels vous allez faire face sont nombreux : comment diversifier son portefeuille pour minimiser les risques ? Que faire si l’on souhaite diversifier son portefeuille et que l’on ne dispose pas du capital suffisant pour le faire ? Ou encore, comment suivre l’évolution des marchés et des tendances d’investissement alors qu’on n’est pas vraiment expert dans le domaine ?

Sachez que les Fonds Communs de Placement (FCP) offrent une solution élégante à tous ces problèmes pressants. Il s’agit d’un type d’instrument de placement regroupant les fonds de divers investisseurs pour investir dans différents titres comme des obligations, des actions ou des titres du marché monétaire. Il présente notamment l’avantage d’offrir aux petits investisseurs la possibilité de démarrer en bourse avec de petites sommes d’argent, mais aussi de diversifier leur portefeuille pour minimiser le risque financier.

Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur les fonds communs de placement !

Fonds Commun de Placement : définition

Une main tient une Tirelire
Définition de FCP

Les fonds communs de placement ou FCP désignent un investissement collectif de plusieurs actionnaires qui est utilisé pour investir dans des actions, des obligations et d’autres actifs.

Ce type d’investissement vous permet d’investir dans divers actifs de premier plan (actions de grandes entreprises, obligations gouvernementales, fonds d’investissement réputés, biens immobiliers de premier ordre…) que vous n’auriez peut-être pas pu vous permettre en tant qu’investisseur individuel ou investisseur encore novice.

Les personnes qui contribuent à un fonds commun de placement (FCP) sont appelées des « porteurs de titres ». Elles possèdent chacune une quote-part du fonds déterminée au prorata des titres qu’elles détiennent sur le marché monétaire. Et quand un investisseur place de l’argent dans le fonds, la part de chacun est recalculée.

Les revenus ou les gains générés par les FCP sont répartis proportionnellement entre les porteurs de titre, après déduction des prélèvements applicables et des frais qui vont aux sociétés gestionnaires.

Dans le cas où le FCP enregistre une perte, c’est-à-dire une perte globale sur l’ensemble des actifs, cette perte est, aussi, répartie entre tous les porteurs de titres du fonds. Chaque investisseur subit une perte proportionnelle à sa part de propriété dans le fonds. Mais avant de calculer la perte nette pour les investisseurs, la société qui gère le FCP déduit d’abord les frais de gestion, les frais de transaction et autres coûts associés à la gestion du FCP.

Quels sont les différents types de FCP ?

une femme qui travaille devant son ordinateur portable
Liste des Fonds Commun de Placement

En France, selon la classification de l’Autorité des marchés financiers (AMF), il existe deux principaux types de fonds communs de placement : les FCP classiques et les FCP spécialisés.

Les FCP classiques

Les FCP dits classiques sont conçus pour être des véhicules d’investissement diversifiés. Les gestionnaires les investissent dans une variété d’actifs financiers, tels que des actions, des obligations, des titres de créance, des liquidités… Généralement, les FCP classiques s’adressent à un large public d’investisseurs et visent généralement à fournir une diversification du portefeuille tout en gérant le risque de manière équilibrée.

Voici quelques exemples de FCP classiques :

➡️ Les FCP d’actions : Ces fonds sont principalement investis à 60% minimum dans des actions ou des titres de sociétés cotées en bourse. Les 40 % restants des fonds pourront être investis selon la stratégie de la société de gestion (obligations, liquidités, titres de créance, immobilier, matériaux précieux…). Contrairement à d’autres FCP, comme les FCP obligataires ou monétaires par exemple, les FCP actions sont assez risqués.

➡️ Les FCP obligataires : Avec ce type de FCP, les fonds sont investis dans des obligations d’État, des obligations d’entreprises, des obligations municipales ou d’autres titres à revenu fixe. Plus sûrs, ces fonds sont recommandés aux investisseurs prudents.

➡️ Les FCP monétaires : Ces fonds sont destinés à des investissements sur le marché monétaire, tels que les bons du Trésor ou encore les certificats de dépôt. Ils conviennent aux investisseurs cherchant une solution de placement à court terme avec une sécurité accrue.

➡️ Les FCP profilés : Les fonds communs de placement profilés sont gérés pour s’ajuster en fonction du profil de risque de l’investisseur. En tant qu’investisseur, vous aurez le choix entre trois profils : prudent, équilibré et dynamique.

Les FCP spécialisés

Contrairement aux FCP classiques, les FCP spécialisés ont une stratégie d’investissement plus ciblée. Ils concentrent leurs actifs sur un secteur spécifique, une classe d’actifs particulière ou une thématique particulière. Par exemple, un FCP spécialisé peut se concentrer sur les actions technologiques, les obligations d’entreprises à haut rendement, les matières premières, ou même des secteurs plus spécifiques comme l’immobilier ou les énergies renouvelables. Ces FCP s’adressent davantage aux investisseurs qui cherchent à exploiter des opportunités spécifiques sur les marchés financiers.

Voici des exemples de FCP spécialisés :

➡️ FCPR pour Fonds Communs de Placement à Risque : Ce sont des fonds investis dans les entreprises non cotées en bourse à hauteur de 50% minimum. Ils visent à soutenir l’innovation et le financement des PME en offrant des avantages fiscaux aux investisseurs. Les fonds seront investis dans le capital-risque, l’amorçage, et d’autres projets entrepreneuriaux.

➡️ Les FCPI, ou Fonds Communs de Placement dans l’Innovation : Tout comme les FCPR, ils visent aussi à soutenir les entreprises non cotées en bourse, mais uniquement les plus innovantes. Les investisseurs qui souscrivent dans des FCPI bénéficient d’avantages fiscaux, notamment des réductions d’impôt sur le revenu. Pour ce type de FCP, au moins 70% des fonds doivent être investis pour soutenir les entreprises innovantes.

➡️ Les FIP, ou Fonds d’Investissement de Proximité : Ce sont des fonds investis dans des PME régionales non cotées en bourse, à hauteur de 70 % minimum. Les investisseurs bénéficient d’avantages fiscaux, mais les FIP présentent un niveau de risque plus élevé en raison de leur focus sur les entreprises locales.

Les avantages et les inconvénients des FCP

l'écosystème des investissements FCP
Les avantages et inconvénients des fonds communs de placement

Les avantages des Fonds communs de placement

Il y a plusieurs bonnes raisons d’investir dans un fonds commun de placement (FCP) :

✅ Moins de risque : Les FCP investissent dans une variété d’actifs, ce qui permet une diversification du portefeuille, réduisant ainsi le risque. Si par exemple vous détenez uniquement des actions d’une seule entreprise et que cette entreprise rencontre des difficultés, votre portefeuille subira un impact significatif. Mais en diversifiant, vous réduisez cette exposition.

✅ Des fonds gérés par des professionnels : Votre capital, ou plus exactement les fonds d’investissement ne sont pas gérés par vous, mais par des professionnels experts dans leur domaine et qui disposent de logiciels spécifiques et de toutes les informations en temps réel pour optimiser les placements.

✅ Accessible par les débutants et petits investisseurs : Comme expliqué précédemment, les FCP sont gérés par des professionnels de la finance. Les débutants peuvent ainsi bénéficier de l’expertise d’un gestionnaire expérimenté. De plus, les FCP regroupent par définition les fonds de nombreux investisseurs, ce qui vous pourrez investir sur un nombre important d’actifs même avec un faible capital.

✅ Gestion et transparence : Les gestionnaires FCP sont tenus de publier des informations sur leur performance, leur portefeuille et leurs frais, offrant ainsi une transparence aux investisseurs.

✅ Liquidité : Les FCP ont une structure ouverte, permettant aux nouveaux investisseurs d’acheter des parts du fonds à tout moment. Cette ouverture offre aux gestionnaires des fonds la possibilité de collecter de l’argent frais en permanence, qu’ils peuvent par la suite verser à ceux qui souhaitent convertir leurs actifs en argent.

✅ Fiscalité avantageuse : Certains FCP, tels que les FCPI et les FCPR en France, offrent des avantages fiscaux aux investisseurs.

Les inconvénients des Fonds communs de placement

Comme tout investissement, les FCP comportent également des inconvénients potentiels qu’il convient de connaître avant de prendre votre décision, notamment :

❌ Aucun contrôle sur votre argent : Lorsque vous investissez dans un FCP, vous confiez la gestion de vos actifs à une société de gestion de fonds et à un gestionnaire de fonds professionnel. Cela signifie que vous n’avez pas le contrôle direct sur les décisions de placement spécifiques prises par le gestionnaire.

❌ Frais de gestion : Si vous gérez vous-même vos investissements, vous n’aurez pas à rémunérer une tierce personne. Mais en optant pour un FCP, vous passez obligatoirement par des sociétés de gestion qui vous facturent des frais de gestion annuels, généralement exprimés en pourcentage des actifs gérés.

❌ Frais de sortie : Certains FCP facturent des frais de sortie lorsque vous vendez vos parts. Ces frais varient considérablement d’un fonds à l’autre et peuvent également affecter votre rendement net.

❌ Le profit tend toujours à baisser : Un FCP de qualité attire un grand nombre d’investisseurs. Seulement, à mesure que le nombre de porteurs de parts augmente, le potentiel de retour sur investissement baisse automatiquement.

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients des FCP :

Avantages des FCPInconvénients des FCP
– Moins de risque grâce à la diversification– Aucun contrôle sur votre argent
– Gérés par des professionnels– Frais de gestion
– Accessible aux débutants et petits investisseurs– Frais de sortie
– Gestion et transparence– Le profit tend à baisser quand le FCP grandit
– Liquidité
– Fiscalité avantageuse

Comment investir dans un FCP ?

Voici les étapes à suivre pour investir sereinement dans un FCP :

1️⃣ Définissez vos objectifs financiers et votre tolérance au risque.

2️⃣ Choisissez un courtier ou une institution financière qui propose ce type de service pour ouvrir un compte d’investissement.

3️⃣ Consultez des sources d’information financière pour trouver des FCP qui correspondent à vos objectifs.

4️⃣ Evaluez les frais associés à chaque FCP (frais de gestion, frais d’entrée, etc.).

5️⃣ Sélectionnez le FCP qui convient à votre profil d’investisseur.

6️⃣ Ouvrez un compte auprès du gestionnaire de fonds ou de votre courtier.

7️⃣ Choisissez le montant que vous souhaitez investir.

8️⃣ Suivez les instructions de votre courtier ou de la société de gestion pour effectuer votre investissement.

9️⃣ Surveillez régulièrement votre investissement et réajustez-le si nécessaire.

🔟 Tenez compte des implications fiscales de vos investissements.

Pour conclure, les Fonds Communs de Placement offrent aux investisseurs une opportunité précieuse de diversifier leur portefeuille, de bénéficier de l’expertise des gestionnaires professionnels, et d’accéder à une liquidité relative. Bien que des frais puissent être associés, les avantages de réduction des risques et d’expertise font des FCP un choix attractif, surtout pour ceux qui ont peu de capital et de connaissances dans le domaine.

Articles en lien

9 astuces pour payer moins d’impôts en 2024

La plupart des contribuables ont le sentiment de payer...

Comment préparer sa retraite ?

La retraite, un chapitre inévitable de la vie, suscite...

Quels sont les facteurs qui influencent le prix de l’or ?

En 2024, l'incertitude économique mondiale s'intensifie. Les marchés boursiers...

La légalité des casinos en ligne en France

Alors que le numérique transforme radicalement notre manière de...